Répression anti-précaire à Carcassonne !

Mercredi 15 septembre 2004, par ludo // PTT

L’ex-postier toujours précaire, Arnaud Ricard a pris 140h de Travaux d’Intérêts Généraux et 4 mois de prison avec sursis (27/05/2004, Tribunal d’appel de Montpellier). Arnaud doit repasser le 15 septembre 2004, à 9h au Palais de Justice de Carcassonne, pour les dommages et intérêts réclamés par la Direction de La Poste.

Rappel historique : Arnaud Ricard est un précaire qui fut embauché sous un contrat de merde (précaire) par la Poste à Carcassonne. À la fin du contrat, il y a déjà quelques mois, sans aucune proposition d’une réelle embauche, Arnaud a décidé de passer à l’action seul. Pour cela il prévient la presse locale ainsi qu’FR3, et leurs précise qu’il sera sur la place Carnot de Carcassonne et fera une action spectaculaire (il faut préciser qu’à cette période les syndicats de la Poste appelaient à la "grève" pour défendre l’emploi...). Donc, dans la matinée, Arnaud se pointe avec la bagnole de La Poste et balance tous les sacs de courrier, ainsi que la clef de l’auto dans la fontaine carcassonnaise. Il a le temps d’expliquer son geste et la situation désespérée qu’il partage avec tous les précaires, au-delà de l’entreprise La Poste. Il invite le chef de La Poste à venir récupérer les clefs au fond de l’eau. Les keufs présents l’embarquent. Tout ça passe le jour même à la téloche sur toutes les chaînes. Les sacs de courrier ont été récupérés aussitôt, et il n’y a eu aucun dégâts. CGT, CNT, Collectif anti-précarité, SUD,...le soutiennent. Premier passage au tribunal de Carcassonne, soutien large, y compris les petits commerçants de Carcassonne (pas vraiment révolutionnaires) qui pour certains le connaissent pour son bénévolat en tant qu’Éducateur Sportif. ça ne se passe pas trop mal, le tribunal annonce des Travaux d’Intérêt Généraux pendant que les les dirlos de la Poste se font un peu chahuter après avoir dit que la seule erreur commise, c’est d’avoir embauché Arnaud !... La suite c’est Montpellier le 25 mai 2004, puis Carcassonne mercredi.

La CNT11 vous appelle donc à venir soutenir Arnaud Ricard mercredi 15 septembre 2004, avant 9h du matin, au Palais de Justice de Carcassonne.

Face à la répression anti-pauvre, face à l’offensive libérale, la solidarité active s’impose urgemment ! Récupérons notre dignité !

Restant bien évidemment en situation de précarité et ce ne sont pas les "T.I.G." qui lui font rentrer les sous. Pour le soutenir financièrement, vous pouvez adresser les chèques de souien à l’ordre de : CNT

à envoyer à : CNT-Limoux, presbytère, 11300, Roquetaillade

en précisant soutien Arnaud Ricard

Secrétariat de la Confédération Nationale du Travail de l’Aude

cnt.11@cnt-f.org

Répondre à cet article