Libération immédiate d’Abdel

Lundi 23 mars 2009 // Union locale

Mercredi 18 mars, Abdel El Idrissi a été arrêté alors qu’il rentrait chez lui pour défaut de papiers suite à un contrôle d’identité « au faciès » . Abdel, 24 ans est militant à la CNT 33. Il est arrivé en France pour suivre des études d’informatique et travaille depuis 5 ans pour subvenir à ses besoins et financer ses études.

Son titre de séjour a expiré. Il craint, comme tant d’autres sans papiers, d’être renvoyé contre son gré au Maroc et d’être arraché à ses amis, ses proches, son travail et ses projets.

Une centaine de personnes ont protesté pacifiquement toute la journée devant le commissariat de Bordeaux où il a été placé en garde à vue.
Il a pourtant été transféré du commissariat vers le centre de rétention administrative de Toulouse, un gros dispositif policier a dû être déployé comme diversion.
Cela fait 4 jours qu’Abdel est enfermé au centre de rétention, il prépare sa défense avec son avocat.
La mobilisation continue, tous les réseaux de solidarité aux sans papiers ont été alertés et plusieurs militants bordelais viennent prêter main forte à l’organisation du soutien sur place.

Samedi, Abdel a comparu devant le juge des libertés et de la détention, au tribunal de grande instance de Toulouse.
Un rassemblement d’une quarantaine de personnes se tenait aux portes du TGI sous la banderole "NI PATRIE, NI FRONTIERE, LIBEREZ ABDEL ET TOUS LES SANS PAPIERS".
Seules 6 personnes ont pu entrer soutenir Abdel dans la salle d’audience.
Le tribunal était bouclé, nous étions encadrés par une forte présence policière, apparue juste à notre arrivée.
La juge a refusé sa demande d’assignation à résidence malgré le fait qu’Abdel ait un appartement, un travail, et énormément d’amis à Bordeaux, bref une vie construite ici. Il a été placé en rétention pour une durée de 15 jours.

RASSEMBLEMENT DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF LUNDI 23 MARS 2009, 9H00 68, rue Raymond IV (en face de la gare)

Il est essentiel d’envoyer des mails, fax et de téléphoner à la préfecture pour exiger la libération immédiate d’Abdel.
- Tel : 0534453445
- Fax :0534453884 0534453738
- Mail : page contact du site

Il est essentiel d’envoyer mails et fax au ministre de l’immigration de l’intégration et de l’identité nationale exigeant la libération immédiate d’Abdel.
eric.besson@iminidco.gouv.fr

Il est essentiel de signer la pétition en ligne exigeant la libération d’Abdel.
Pétition : http://www.lapetition.be/en-ligne/un-militant-syndicaliste-arrt-4026.html

Nous avons besoin de votre soutien
LIBERATION IMMEDIATE D’ABDEL

Collectif de soutien à Abdel El Idrissi : 06 75 99 21 89 / collectifabdel@hotmail.fr

Répondre à cet article