UNEDIC : Mobilisation à venir !

Mercredi 17 décembre 2008 // Syndicat Interpro

Aujourd’hui 16 décembre 2008 nous étions plusieurs centaines, intermittents, intérimaires et chômeurs à se rassembler place Bachelier. la fermeture annoncée des ASSEDICS nous à fait nous replier sur une courte occupation de la CAF puis vers la salle des "illustres" à la mairie pour une occupation plus visible et une AG in situ, mais comme c’était fermé... la manif à dit puisque c’est ainsi nous reviendrons....

Nous avons donc fini en AG au TNT ou nous avons pu et évoquer ensemble l’organisation des actions de la semaine et ce jusqu’au 23 décembre date butoir des négociations en cours.

En écho à la manif parisienne qui à rassemblé quelques 2500 personnes selon le document de l’AFP joint

Il est impératif de maintenir la pression durant toute la semaine c’est à ce prix là que nous serons entendus comme ont su le faire les étudiants. plusieurs RDV au programme qui peuvent permettrent a chacun de se rendre dispo au moins une fois et de se relayer. UN PREMIER TEMPS FORT et UNITAIRE JEUDI 18 PROCHAIN avec manif et actions qui vous seront communiquées sur place. RDV 14h au monuments aux morts. Activez vos listes mails et vos réseaux, faites circuler l’info à donf, mobilisez autour de vous !!!.

le tract ci-dessous est en document joint en format A5 prêt à photocopier.
CHÔMEURS, INTÉRIMAIRES, INTERMITTENTS, PRIVÉS D’EMPLOI ET SALARIES MOBILISONS-NOUS POUR DEFENDRE NOS DROITS LE PATRONAT VEUT ENCORE RÉDUIRE L’INDEMNISATION DES PLUS PRÉCAIRES

- JEUDI 18 DECEMBRE 2008 _14H aux MONUMENTS AU MORTS Métro ligne B François Verdier

Nous sommes tous concernés ou le seront un jour par les négociations en cours sur l’indemnisation du chômage, fixée tous les 3 ans par le patronat et les syndicats : Le patronat exige une diminution des allocations et du nombre de chômeurs indemnisés ;

Nous refusons catégoriquement que les chômeurs soient considérés comme une variable d’ajustement par l’Unedic et le gouvernement.

Des milliards pour sauver les banques et le replâtrage d’un système qui mène droit à la catastrophe, sociale et écologique, ça suffit !

L’argent existe pour financer ces mesures, mais seule la mobilisation peut les obliger à stopper la casse.

A nous de continuer à mettre la pression

Deux autres rendez-vous le Samedi 20 décembre 14h au TNT et le mardi 23 date butoir des négociations en cours à 10h place bachelier pour des actions diverses et variées

À l’appel : du comité privé d’emploi CGT Mirail, de la coordination des intermittents et précaires Midi-Pyrénées, de la CGT spectacle, du COUAC, du SYNAVI et de la CNT inter pro 31, SUD culture et solidaires

Répondre à cet article