Pour la levée des sanctions contre Roland Veuillet

Communiqué intersyndical CGT-FERC, CNT-FTE et Sud Éducation (Solidaires).

Mardi 9 décembre 2008, par raf // Actualité SSE

Roland Veuillet a commencé jeudi 6 novembre 2008 une grève de la faim devant le rectorat de l’Académie de Lyon où il a été muté d’office après les grèves de 2003.

Ce conseiller principal d’éducation, militant syndical actif et représentant des personnels du lycée Duhoda de Nîmes, a été victime d’une sanction antisyndicale. Roland Veuillet n’a cessé de lutter contre l’arbitraire, pour obtenir la levée de cette sanction et l’ouverture d’une enquête administrative. Une intersyndicale nationale large est intervenue à plusieurs reprises pour le soutenir. De plus, le Conseil Supérieur de la Fonction Publique s’est prononcé le 25 janvier 2005 pour la levée des sanctions, et le ministère de l’Éducation nationale a récemment reconnu que son dossier administratif contenait des documents illégaux qu’il a dû détruire.

Les organisations syndicales CGT-FERC, CNT-FTE et Sud Éducation (Solidaires) se prononcent pour la levée des sanctions contre Roland Veuillet conformément à l’avis du Conseil Supérieur de la Fonction Publique.

Elles agiront en ce sens en intervenant auprès du ministère.

Répondre à cet article