La mobilisation se poursuit...Darcos et les centrales syndicales prennent la fuite !

Des syndicats capitulent, pas les travailleurs de l’éducation !

Jeudi 27 novembre 2008, par raf // Syndicat SSE

C’est à ceux et celles qui travaillent et qui luttent de décider de leur mouvement

La CNT Education prend acte de la capitulation de certaines centrales syndicales face aux mesures Darcos. Après une première journée de mobilisation le 20 novembre, l’heure est à la reconduction de la grève à Paris, Montpellier, Dijon, Vaulx-en-Velin..., dans le nord des Hauts de Seine, les Bouches du Rhône, Toulouse...

Pourtant, les organisations réunies en conclave intersyndical ce lundi 24 novembre à Paris, déposent les armes : manifester un mercredi sans appel à la grève, c’est un recul inacceptable et un mépris pour tous les grévistes qui avaient au contraire insisté sur la nécessité de reconduire au plus vite le mouvement.

Malgré cette capitulation, la grève a été effective cette semaine comme à Marseille dès le 25 novembre où plusieurs écoles étaient fermées et où de nombreuses AG de secteurs se sont réunies.

Aujourd’hui, 27 novembre, plusieurs organisations syndicales (CGT, CNT, Sud et parfois le SNUIPP) ont appelé les collègues à la grève. Ainsi à Paris les collègues étaient plus d’un millier devant le salon de l’éducation pour rappeler à Darcos que nous refusons ses réformes de régression pour l’école. Ce dernier a d’ailleurs choisi de se rendre à Bruxelles de crainte d’avoir à affronter la légitime colère des enseignants. Il est à noter que le mépris n’est pas la seule réponse du ministère. Il y ajoute la violence. En effet un collègue du 95 a été interpellé ce matin, puis libéré, pendant que les forces de l’ordre distribuaient des coups de pieds dans les jambes des enseignants rassemblés pacifiquement devant l’entrée du salon. Quant à Toulouse, c’est une AG forte et décidée qui a voté la reconduite du mouvement pour jeudi 4 décembre. Le mobilisation s’est poursuivie par un rassemblement devant la Préfecture à 13h00.

Que le ministère ne s’y trompe pas. Malgré le mépris et l’intimidation le mouvement n’est pas prêt de s’arrêter. Les collègues restent maître de leur lutte pour une école de qualité à l’écoute de tous les élèves !

C’est tout le sens de notre syndicalisme de lutte et de notre soutien à tous les secteurs qui ont décidé ou qui décideront de reconduire la grève dès cette semaine.

Retrait des dispositifs Darcos !

Pour une école émancipatrice et libertaire !

Manifestations, AG, grèves : actualité

NB : cette page au service des luttes, tout comme l’ensemble du site, est réalisée par des syndiqué(e)s après leur journée de travail (puisque la CNT refuse tout permanent et déchargé pour garder sa complète indépendance). Merci de nous aider dans ce travail en nous communiquant vos informations...

Répondre à cet article