Soutenons les salarié-e-s de Milan presse et éditions

Vendredi 21 novembre 2008 // Syndicat Interpro

La crise économique, dont on nous rabat les oreilles, touche tous les
secteurs professionnels et les plans de licenciements se multiplient. Les
entreprises de la presse et des médias n’y échappent pas. Depuis plusieurs
années déjà, la crise du secteur de la presse (baisse des ventes,
augmentation des coûts postaux, etc.) sert de prétexte pour masquer des
logiques de profit. On ne publie plus pour produire de l’information, mais
pour engraisser des actionnaires qui veulent des dividendes à la hausse
chaque année. Et, quand les résultats ne sont pas aussi bons que prévus,
on « dégraisse ». Les plans sociaux se succèdent ainsi dans les médias
(Libération et GISI en 2005, Lagardère en 2007, groupe Le Monde et
Ouest-France cette année, etc.) et les conditions de travail se dégradent
alors que le secteur de la presse est particulièrement rentable, vu la
faiblesse des salaires et la précarité qui y règne, notamment chez les
pigistes.

Chez Milan presse, qui compte 362 salarié-e-s, ce sont actuellement 45
postes équivalent temps plein qui sont menacés. Les salarié-e-s payent
encore une fois les pots cassés, en l’occurrence les graves erreurs de
gestion et de stratégie des dirigeants, , ainsi que les inégalités
flagrantes de salaires entre cadres supérieurs et simples salariés,
dénoncées par les salarié-e-s de l’entreprise. Parions que le groupe
Bayard saura se débarrasser de sa filiale, qu’il a rachetée en 2004, si il
considère qu’elle n’est plus rentable. À coup sûr, ce plan social n’est
qu’une première étape si les salarié-e-s ne se mobilisent pas pour le
stopper. Les salarié-e-s de Milan éditions et du groupe Bayard n’ont qu’à
bien se tenir, ils pourraient faire partie des prochaines charrettes.

Nous soutenons donc le mouvement de grève entamé par les salariés de Milan
presse le jeudi 20 novembre ainsi que l’ensemble de leurs revendications :

- étude des mesures d’économies alternatives au plan de sauvegarde de
l’emploi ;
- aucun départ contraint ;
- suspension de la procédure pendant les négociations syndicales ;
- présentation d’un plan à moyen terme pour 2009-2010-2011 ;

N’oublions pas les journalistes de FR3 et de M6, dont les antennes
toulousaines sont menacées de disparition, et les salarié-e-s TLT, dont
l’entreprise est en redressement judiciaire.

Nous appelons à soutenir les salarié-e-s de ces entreprises qui, nous
l’espérons, sauront se mobiliser pour ne pas pâtir des logiques
financières de dirigeant profiteurs. En attendant une mobilisation commune
de tous les travailleurs de la presse et des médias, qui se fait de lus en
plus nécessaire face aux restructurations massives et aux attaques
patronales dans ce secteur.

CNT interpro 31, SIPM-CNT et Fédération Communication-culture-spectacle
(secteur presse) CNT


Contacts :
Union locale des syndicats CNT de Toulouse
Tél : 08 72 58 35 90
Mail : interpro.31@cnt-f.org

Syndicat interprofessionnel de la presse et des médias CNT :
Mail : presse.rp@cnt-f.org
Site : sipm-cnt.org

Répondre à cet article

2 Messages

  • Soutenons les salarié-e-s de Milan presse et éditions 28 novembre 2008 08:57, par sylvie Gazave (Documentaliste)

    D’accord pour ce soutien et pour informer sur ce groupe.
    De nombreux(ses) documentalistes sont actuellement en questionnement face à l’abonnement à Okapi (titre pour jeune appartenant à ce groupe).
    Non seulement les salariers sont en danger, mais les contenus et la place faite à la publicité inquiétent les profesionnel(le)s.
    J’en profite pour évoquer les dérives des dernières publications de Sciences et vie junior, en effet une place de roi est offerte à Areva,laissant planer la confusion entre l’information et le publi reportage. Ils s’en defendent voir leur site : http://www.labosvj.com/

    La presse destinée aux jeunes n’echapent ni à la concentration,la main mise des groupes d’annonces publicitaires et leurs clients, ni aux dérives de contenus.

    Bayard Presse - Milan Presse

    Structure

    100 % assomptionnistes (congrégation religieuse catholique des Augustins de l’Assomption, fondée en 1850 par le père Emmanuel d’Alzon)

    Président du directoire : Bruno Frappat, qui succède à Alain Cordier en avril 2005
    DG : Dominique Bénard
    Le groupe Bayard - Milan Presse représente 27% de la part de marché de la presse jeunesse en France, ce qui le place au premier rang, devant Hachette-Disney (25%) ;

    CA 2006 : 436 millions d’euros (www.bayardpresse.com)
    CA 2007 : 431,5 millions d’euros (La Croix du 28 mai 2008)
    Titres édités

    La Croix. CA 2005 : 29,4 millions d’euros, provenant à 83% des abonnements (La Croix du 9 mars 2006)
    Pèlerin, Notre temps, Côté femme (parution suspendue en juillet 2006, remplacé en septembre 2006 par Vivre Plus, racheté au groupe Media Participations), Vermeil (arrêt en 2007)
    Pomme d’Api, Astrapi, Babar, Popi, Youpi, Okapi, J’aime lire, Je bouquine, Les dossiers de l’actualité, Phosphore, J’aime la BD, Filotéo (ex-Grain de Soleil)...
    BSE (Bayard Service Edition) : La Revue des scouts de France, la Revue des frères des écoles chrétiennes + agence photo Ciric France (novembre 2003)
    66% de la SER (Société d’édition de revues) : revues jésuites Christus et Etudes. Cette société, dont les 34% restants sont détenus par la Compagnie de Jésus, a été créée en 2001 suite au rapprochement de Bayard et d’Assas Editions. Elle est présidée par le père Bruno Régent et dirigée par Antoine Corman (février 2006).
    Aux Etats-Unis : Bayard Inc. édite sous les marques Twenty Third Publications,Catholic Digest et Creative des livres et des magazines Living Faith, Catholic Digest, Living with Christ... CA : 22 millions de dollars (La Correspondance de la Presse du 5 février 2007)
    Au Canada : Le Bel Age, Good Times
    En Europe : Plus (Pays-Bas), Plus Magazine (Belgique), Lenz (Allemagne), Vi Over 60 (Norvège), Vivir Nuevos Tiempos (Espagne), Plus Sverige (Suède, en partenariat avec TTC Sverige/Telegraaf Media Group)
    Milan Presse
    Suite au rachat officialisé le 19 mars 2004, Milan Presse est désormais une Société Anonyme à Directoire (Président : Stéphane Leblanc qui succède à Michel Mazeries en février 2008) et Conseil de surveillance (Président : Georges Sanerot).

    CA 2007 : 69 millions d’euros pour la presse et 20,5 millions d’euros pour l’édition (CB News du 3 mars 2008)

    Titres édités

    Presse Jeunesse : Picoti, Toupie, Toboggan, Petites mains, Histoires pour les petits, J’apprends à lire, Wakou, Manon, Moi je lis, Wapiti, Julie, Les clés de l’actualité Junior, Lolie, Les clés de l’actualité, Toboclic, Mobiclic (Toutàlire a été vendu à Pif Editions en 2005) + Géo ado (depuis 2008)

    Presse Territoire : Alpes Magazine, Pyrénées Magazine, Pays basque Magazine, Provence Magazine, Bretagne magazine, Histoire et Patrimoine, Ethno (novembre 2004), ainsi que Terre sauvage, précédemment édité par Bayard nature et territoires.

    Voir en ligne : http://http://www.labosvj.com/

    repondre message

  • Soutenons les salarié-e-s de Milan presse et éditions 28 novembre 2008 09:12, par sylvie Gazave (Documentaliste)

    Même si j’exprime des doutes sur l’utilitè des pétitions. Je vous donne le lien d’une pétition en soutien aux salariers de Milan presse, à la cnt d’y voir l’interêt et à chacun individuellement de faire ou non.

    http://jesigne.fr/soutienmilanpresse

    Voir en ligne : Petiton Milan presse

    repondre message