Communiqué de soutien à Serge Reynaud

Mercredi 24 septembre 2008, par ludo // Syndicat Interpro

QUAND LA PRIVATISATION DE LA POSTE RÎME AVEC RÉPRESSION

Serge Reynaud, facteur fonctionnaire, militant de la Confédération Nationale du Travail à Marseille Colbert est menacé de révocation. Il passera en conseil de discipline central à Paris ce vendredi 26 septembre à 14h00. Lors de la grève de 17 jours en mai dernier contre le projet « facteur d’avenir » visant à supprimer 1000 positions de travail dans les Bouches-du-Rhône, Serge R. a commis deux crimes : prise de parole non autorisée par le directeur et incitation à occuper la direction de la Poste des Bouches-du-Rhône. De mémoire postale, jamais une révocation ne fut demandée pour des motifs aussi futiles. La direction de la Poste cherche ainsi à briser toute velléité de contestation, rêvant d’un personnel docile, corvéable à merci et à préparer le terrain de la privatisation. Ceci est inacceptable, les syndicats CNT et SUD, conscients que seule l’unité fera reculer la Poste dans sa volonté répressive, appellent à un rassemblement devant la Poste du Capitole de 10 h à 15 h ce vendredi 26 septembre.

Point presse à 11h30

Répondre à cet article