appel à la grève...reconductible dès le 15 mai

Jeudi 8 mai 2008 // Syndicat SSE

La CNT éducation appelle à la grève le 15 mai. Mais une journée ne suffit pas. Les réformes tombent (à venir la casse du statut de fonctionnaire) et il est temps de construire une vraie mobilisation.
c’est pourquoi des préavis de grève ont été déposés pour le 16 et pour la semaine d’après.

La mobilisation contre le projet Darcos - Sarkozy de liquidation du service public d’éducation, s’est étendue à de nombreuses régions malgré les congés décalés et la répression vis-à-vis des lycéens.
C’est le moment de frapper fort, les examens approchent les lycéens ont plus de mal à se mobiliser. Il y a urgence à passer à un mouvement de grève

C’est dans le cadre d’un mouvement reconductible que les 18, 22 et 24 mai
- s’inscriront dans le développement de la mobilisation pour gagner sur les revendications : Refus, dans tous les secteurs, des suppressions de postes et des heures supplémentaires : et donc des sureffectifs, des suppressions de classes et de filières, d’options, de dispositifs d’aide (soutien, RASED...) ; maintien de tous les BEP et retrait de bacs pro en 3 ans. Création de tous les postes nécessaires (profs, vie scolaire, orientation, médicaux, sociaux, TOS, remplacement, renforcement des moyens des RASED...) Refus de la casse de l’école publique et des statuts des personnels : refus de la réforme Darcos du 1er degré, des nouveaux programmes, du soutien scolaire imposé, des stages de vacances... ; abandon du rapport Pochard, de l’augmentation et de l’annualisation du temps de service, du « travailler plus pour gagner plus », augmentation des salaires pour tous ; retrait des projets de loi cassant la fonction publique (suppression de la garantie d’emploi pour les fonctionnaires) ; titularisation des précaires. Maintien et amélioration de la carte scolaire et des moyens en ZEP
- permettront une réelle extension fonction publique et interprofessionnelle

Répondre à cet article