Mobilisation pour la famille K

Jeudi 17 janvier 2008 // Actualité SSE

Mobilisation massive mercredi 23 janvier à 17h devant la préfecture pour
demander la régularisation de la famille K. Du nombre dépend le résultat
Le tribunal administratif a confirmé l’obligation de quitter le territoire
pour la famille de Ziane, Linda et Halim.
Des élus souhaitent rencontrer le préfet, mercredi 23 janvier à 17h afin de lui demander de réexaminer la situation de cette famille.
Le comité des écoles Ricardie qui les soutient depuis un an et demi appelle à un rassemblement massif devant la préfecture ce jour là.

M. et Mme K ont subit des violences et des menaces en Algérie.
Leur fils Ziane, notamment, alors âgé de deux ans a eu la main droite
brûlée par des "terroristes" qui extorquaient de l’argent au ménage. En
2001, ils sont partis pour la France où vivent de nombreux membres de
leurs familles respectives, certains étant naturalisés français depuis
des années, d’autres bénéficiant du statut de réfugiés politiques.

Aujourd’hui Ziane a neuf ans et nécessite toujours des soins, une
opération est prévue en 2008. Il a effectué l’ensemble de sa scolarité
en France, et il est aujourd’hui en CE2. Sa soeur Linda (5 ans) et son
frère Halim (18 mois) sont nés en France. Leurs parents disposent de
promesses d’embauche renouvelées. Appuyée par des enseignants, des
parents d’élèves et des sympathisants, cette famille est parfaitement
intégrée, malgré des conditions de vie difficiles et angoissantes.

Sa demande de régularisation a toutefois été refusée. La famille a reçu
une obligation à quitter le territoire français contre laquelle elle a
fait appel, mais elle reste sous la menace d’un placement en centre de
rétention et d’une expulsion.

Répondre à cet article