VIE SCOLAIRE

TOUS EN GREVE LE JEUDI 7 JUIN

Lundi 4 juin 2007 // Actualité SSE

VIE SCOLAIRE Après le succès de la mobilisation de mercredi 30 mai, continuons le combat contre la précarité !

Près de 250 signatures d’AED déposées, plusieurs dizaines de personnes présentes au rassemblement, et malgré tout aucun geste significatif de la part du rectorat. Il est donc nécessaire de poursuivre et d’amplifier la mobilisation.

Dès ce mardi la vie scolaire du Collège Reynerie à Toulouse sera en grève pour exiger le paiement d’heures effectuées et de meilleures conditions de travail. Nous serons présents à leurs côtés (rassemblement à 12h devant le collège).

Au niveau académique nous continuons à faire circuler la pétition.

Plusieurs syndicats appellent les personnels de vie scolaire à faire grève le jeudi 7 juin et à participer à une assemblée générale à 14h à la bourse du travail de Toulouse (place St Sernin).

La vie scolaire et l’encadrement éducatif se caractérisent aujourd’hui par une multiplication des types de contrat. Ainsi peuvent cohabiter dans un même établissement des MI-SE (maître d’internat/surveillant d’externat), des AED (assistant d’éducation) et des EVS (emploi vie scolaire).

Cette multitude de statuts aboutit à la mise en concurrence
et à la division des personnels !

Le remplacement du statut de MI/SE par celui d’AED conduit à une précarité accrue et une aggravation des conditions de travail, alors qu’il manque déjà de personnels d’encadrement, dont l’importance et le rôle central au sein des établissements n’est plus à prouver.
Le recrutement des étudiants surveillants sur des critères sociaux a permis à plusieurs générations d’étudiants de milieux populaires de poursuivre leurs études. Aujourd’hui les conditions de travail sont aggravées avec l’augmentation du temps de travail et son annualisation. Dès lors, comment poursuivre correctement des études avec un emploi d’AED à temps complet ? Beaucoup d’AED sont contraints d’accepter un emploi à temps partiel et leur salaire (le SMIC) s’en trouve d’autant diminué !
Enfin, le recrutement par le chef d’établissement et le renouvellement du contrat, le plus souvent tous les ans, fragilise les personnels et ouvre la porte au clientélisme. Des pressions s’exercent de plus en plus fréquemment en cas de désaccords (que cela soit sur l’étendue de nos missions, les « journées administratives » ou encore le simple fait de demander une absence pour passer un examen)…

Précarisés, exploités, sous-payés, défendons nos droits et faisons avancer nos revendications !

TOUS EN GREVE LE JEUDI 7 JUIN !

SOYONS NOMBREUX À L’ASSEMBLEE GENERALE À 14H A LA BOURSE DU TRAVAIL DE TOULOUSE

Premiers signataires : CGT éduc’action Midi-Pyrénées, CNT santé social éducation, SYAC CGT, SUD éducation 31, AGET-FSE, SUD étudiant

Répondre à cet article