Soutien aux syndicalistes du "Pascal PAOLI"

Visitez le site et signez et faite signer la pétition en ligne

Mercredi 9 mai 2007 // Communiqués confédéraux

Soutien aux syndicalistes du "Pascal PAOLI"

Visitez le site et signez et faite signer la pétition en ligne

La Confédération Nationale du Travail de l’Aude qui s’est déjà clairement positionnée quant à son soutien aux syndicalistes corses du STC contre la privatisation de la SNCM, tient à rappeler son soutien à la mobilisation pour les quatre syndicalistes qui doivent passer en procès prochainement devant les assises pour l’affaire du Pascal Paoli. Un site internet est en place pour mobiliser et sensibiliser au soutien à ces camarades corses victimes de la répression étatique française. CNT11

***

Mise en place du site du STC-Marins pour commencer la mobilisation pour les quatres syndicalistes qui doivent passer en procès prochainement devant les assises pour l’affaire du Pascal Paoli.

Visitez le site et signez et faite signer la pétition en ligne : www.stc-marins.com

SULIDARITÀ ! SOLIDARITAT ! SOLIDARITÉ !

Comité de soutien aux syndicalistes du "Pascal PAOLI"

Le 27 septembre 2005, les marins du STC ( Syndicat des travailleurs Corses) de la SNCM, devant les menaces de privatisation de leur compagnie et l’impasse dans laquelle se trouvaient les négociations, décidaient de ramener le navire " Pascal PAOLI ", amarré à Marseille, à son port d’attache, à savoir Bastia.

Cette action, parfaitement pacifique, avait pour objectif d’attirer l’attention de l’opinion, Corse et Française, sur le drame social qui se jouait dans l’entreprise, ou plusieurs centaines d’emplois étaient menacés.

Quelques heures plus tard, le bateau était intercepté dans le port de Bastia par les militaires du GIGN et les commandos " Hubert " de la marine nationale.

Pour la première fois depuis un siècle, un gouvernement français envoyait l’armée contre des travailleurs en lutte.

Les syndicalistes étaient arrêtés, transférés à l’arsenal de Toulon, puis à Marseille, déférés devant un juge et poursuivis pour détournement de navire et sequestration de personne, dans le cadre d’une procédure criminelle.

Cette dernière doit les conduire à comparaître dans quelques mois devant une cour d’assise.

Il n’est pas question d’examiner ici les causes du conflit ayant conduit à l’action du " Pascal PAOLI ". Nous nous bornerons à constater le caractère purement syndical et par conséquent la tentative de criminalisation du syndicalisme.

Par conséquent, je demande l’arrêt immediat des poursuites engagées à l’encontre des quatre marins du STC.

Signez la pétition en ligne : http://stc-marins.com/petition_page.htm

*** Solidaritat Internacionala

Confederacion Nacionala del Trabalh 9 estrada del Menerbés 11000 Carcassona - Occitània Confédération Nationale du Travail de l’Aude 9 route du Minervois 11000 Carcassonne - Occitanie

L’État Français envoie l’armée contre les travailleurs en lutte, l’État Français criminalise encore plus le mouvement social ! La Confédération Nationale du Travail de l’Aude tient à apporter son soutien à la lutte des travailleurs corses contre la privatisation de la SNCM. La CNT11 dénonce une fois de plus la violence des forces de l’État Français contre les travailleurs pour le maintien de l’outil de travail et de leurs emplois. Une fois de plus, l’utilisation de forces spéciales françaises contre des travailleurs en lutte caractérise clairement la politique de l’État Français. La CNT11 appelle toutes et tous les travailleurs à soutenir les travailleurs corses pour leurs justes revendications et contre la repression féroce qui les touche. Visca la Solidaritat Internacionala !

Répondre à cet article