[ Vidéo ] LOS OTROS ZAPATISTAS

Juin 2006 / Doc de Maitexa. AINCY avec Clément.GRASCH - 50 mn

Mercredi 25 avril 2007 // Agenda

Première diffusion de ce documentaire qui donne la parole aux participantEs de l’AUTRE CAMPAGNE.

C’est quoi l’Autre Campagne ? Il s’agit d’une campagne lancée sur l’initiative des zapatistes et de beaucoup d’autres groupes et individus au Mexique et dans le monde, qui nous convie à nous unir pour construire un Mexique et un monde meilleurs, au sein d’un mouvement civil et pacifique, en se passant des partis politiques et de la corruption des gouvernements et des campagnes électorales, en vue d’abolir les injustices dont nous souffrons aujourd’hui tous et toutes dans l’ensemble de notre vie - au travail, dans la rue, chez nous, etc.

Le 1er janvier 2006, "la Otra", comme on l’appelle aussi, a entamé un circuit qui l’amènera à parcourir l’ensemble du Mexique par la tournée du délégué Zéro, le sous-commandant insurgé Marcos, parti en quête de la parole, des aspirations, des problèmes et de l’histoire de tous les Mexicains et de toutes les Mexicaines, d’abord en les écoutant, en construisant de nouvelles relations et en faisant de la politique autrement. Six mois après le début de sa tournée, "la Otra" s’est développée et s’est consolidée avec la rencontre d’autres personnes qui veulent changer leur vie par d’autres moyens. Elle a cependant rencontré aussi beaucoup de doutes quant à un tel processus - Où va-t-on ? Comment ? Pourquoi ?

Les réalisateurs du film seront présentEs pour répondre à vos questions. Projection à 20h30.

Pour en savoir plus :

Marches, consultations, conventions et rencontres ont marqué la stratégie politique de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN) tout au long de cette décennie, avec un appel permanent à la participation de la société civile nationale et internationale. La Sixième Déclaration de la forêt Lacandone ("la Sixième Déclaration", publiée en juin 2005) s’inscrit dans cette lignée, affirmant plus que jamais que la guerre existant au Chiapas a les mêmes racines que les autres guerres dans d’autres régions du Mexique et du monde entier. De manière parallèle, elle revendique que la solution radicale aux demandes zapatistes et au conflit armé du Chiapas passe par la transformation du système économique néolibéral.

Si cette affirmation n’est pas nouvelle de la part des zapatistes, la Sixième Déclaration marque certaines différences par rapport aux initiatives antérieures. Elle reconnaît les obstacles que les zapatistes rencontrent pour construire un processus de changement, tant qu’ils ne s’unissent pas avec les autres mouvements du Mexique et du monde qui construisent également des alternatives au capitalisme néolibéral. Et afin de s’unir, les zapatistes considèrent qu’il est nécessaire de connaître ces personnes et collectifs qui proposent, depuis leur réalité, de nouveaux espaces d’organisation, de nouvelles relations et de nouvelles propositions.

"La Sixième Déclaration invite à l’union de ceux qui partagent cette définition, avec un défi : une autre façon de faire de la politique ; un objectif : construire un programme national de lutte de gauche et anticapitaliste ; et un destin : une nouvelle constitution, ce qui veut dire, un nouveau pacte pour une nouvelle société. La Sixième Déclaration propose un moyen : écouter et apprendre. Et une façon de réaliser cette écoute et cet apprentissage : à travers une ’Autre Campagne’." (EZLN, 27 août 2005) [1]

La Sixième Déclaration apparaît comme un défi pour l’imagination, en proposant de créer "autre chose" qui permettrait d’unir tous les efforts réalisés depuis tant de réalités différentes, pour créer un autre monde dans lequel toutes les différences trouveraient leur place. L’Autre Campagne est le chemin proposé par l’EZLN pour mener à bien cette entreprise.

Répondre à cet article