Section Téléperformance Lyon 3

Dimanche 18 février 2007 // Syndicat Interpro

CNT PTT du Rhône/ Section Téléperformance Lyon 3 /
BP 2600 69218 LYON CEDEX 02 /
tél : 04 78 27 05 80-courriel : cnt.ptt69@cnt-f.org

NOUS N’AURONS QUE CE QUE NOUS PRENDRONS ! CHERCHEZ L’ERREUR... QUEL ACQUIS SOCIAL N’A PAS ÉTÉ OBTENU PAR LA LUTTE ?

3 novembre : TELEPERFORMANCE réalise une augmentation de capital de 260 Millions d’€

15 novembre : Démarrage des négociations salariales annuelles

22 novembre : TELEPERFORMANCE annonce pour l’année 2006 un bénéfice net de 70 Millions d’€ lors d’une Conférence de presse . Le groupe français se fixe pour 2007, entre autres objectifs :

- un chiffre d´affaires de l´ordre de 1 490 Millions d´Euros, en croissance de +7,5 %
- un résultat net compris entre 84 et 88 Millions d´€
- 16 janvier : Echec des négociations salariales annuelles

Le dialogue est rompu par la direction qui entend imposer aux salariés une “augmentation” de salaire de 1,5% à compter du 1er avril... soit 13€ pour la catégorie A ou 18€ pour la catégorie B : des miettes !

22 janvier : Appel intersyndical “TOUS ENSEMBLE POUR NOS SALAIRES” CGT, SUD, FO, CFDT et CFTC appellent à la mobilisation nationale de tous les sites TP FRANCE Les syndicats restent modérés puisqu’ils revendiquent une augmentation de seulement 4% des salaires de base, soit 30€ pour la catégorie A ou 40€ pour la catégorie B...

Le même jour, TELEPERFORMANCE acquiert Twenty4Help pour 85 Millions d’€. Le titre Teleperformance s’envole de 4,5%.

23 janvier : Grève nationale fortement suivie, y compris par les CDD et intérimaires.

Lyon 3 : 90%, Lyon 7 : 90 salariés, Belfort : 95%, Orléans : majorité des salariés,

Tours : 145 salariés, Montreuil : 88%, Guyancourt : 120 salariés, Rennes : 75 salariés.

24 janvier : Par le tract “1er JOUR DE MOBILISATION, LA SUITE...”, l’ensemble des syndicats rend compte du mouvement social et fait état de diverses pressions en tout genre de la part de la DIRECTION.

L’ensemble des syndicats rappelle aussi que “ce mouvement n’est qu’une étape dans la mobilisation nationale pour nos salaires”.

25 janvier : La DIRECTION impose aux syndicats un rendez-vous le 29 janvier au prétexte de l’indisponibilité du PDG.

26 janvier : Les syndicats réagissent par le tract “NOS DROITS, NOS SALAIRES... UN RENDEZ-VOUS

TOUT DE SUITE” où ils dénoncent cette attitude notoirement insuffisante et irrespectueuse. Ils exigent que toutes les organisations syndicales soient reçues le jour même et que cessent immédiatement les intimidations. Ils appellent dans le cas contraire à maintenir le mouvement de façon illimitée. La DIRECTION refuse d’avancer le rendez-vous.

Un débrayage est organisé et largement suivi sur le site de Lyon 3. 29 janvier : Les organisations syndicales se rendent au rendez-vous fixé par la DIRECTION. Aucun débrayage ne sera organisé ce jour là. Eh oui, demain c’est les élections...

Forte d’avoir pu imposer la date et le lieu du rendez-vous, la DIRECTION campera sur ses positions et ne donnera... RIEN. Notre DIRECTION et nos syndicats s’entendent pour fixer une nouvelle réunion le mercredi 31 janvier.

30 janvier : Elections du Personnel

31 janvier : Les organisations syndicales se rendent au 2ème rendez-vous. Un débrayage largement suivi est déclenché sur Lyon 3 une demi-heure avant la réunion.

Avertie, effrayée, la DIRECTION s’assure que le mouvement n’est pas national. Rassurée, elle refuse à nouveau les revendications des OS, qui décident alors d’abaisser à 3% l’augmentation... La DIRECTION bien sûr n’avait aucune raison d’accepter, et la réunion se conclue par un PV de désaccord. La DIRECTION décide donc d’appliquer unilatéralement sa proposition initiale.

02 février : Le PDG de TP FRANCE, dans un courrier adressé à l’ensemble des salariés, “rappelle que la situation de l’entreprise, déficitaire de plus de 4 Millions d’euros, demeure fragile”...

8 février : Depuis, plus rien côté intersyndicale...

Côté DIRECTION, qui vient de confirmer le 07/02 un résultat net supérieur à 70 Millions d’€ pour l’année 2006, que penser de ce courrier pleurnichard expliquant gentiment que des thunes y en a pas, que même on en doit (sic), donc que 1,5% c’est bien ? CHERCHEZ L’ERREUR...

Côté salariés, c’est pas 1,5% ou même 4% qui nous permettront de sortir de la précarité. En fait, la DIRECTION nous nargue ouvertement, comme à l’époque où elle avait prétendu que le 13ème MOIS était ILLUSOIRE ! Une semaine de grève après, le 13ème MOIS tombait... et pas du ciel, mais bel et bien de leur poche. Ce qui ne les empêche pas bien sûr de tenter de grappiller le maximum de centimes sur les 13è MOIS de chacun, au motif d’excuses bidons comme la non prise en compte des AM, des AT, des CP... Mobilisons nos syndicats, passons à la 2ème étape de ce mouvement national pour nos salaires...

Face à la mauvaise foi évidente de la DIRECTION, EXIGEONS 20% D’AUGMENTATION SUR NOS SALAIRES ! Car NOUS sommes ceux qui générons les bénéfices. Et rappelons à l’égard de ceux qui pourraient douter de la force de notre mouvement, que rien n’a jamais été donné aux salariés de Téléperformance. Certains pourraient t enter de dissuader les salariés en se faisant l’echo de la DIRECTION :

“20% ? C’est du délire, ça ne passera jamais !” DU DÉLIRE ? ? ? ? ? ? POUR NOUS, C’EST 1,5% QUI NE PASSERA JAMAIS ! ! ! !

La planif’ au mois ? ON L’A PRIS !

La Catégorie B ? ON L’A PRIS !

e 13ème mois ? ON L’A PRIS !

20% sur nos salaires ? PRENONS-LES !

C’EST TOUS ENSEMBLE QU’IL FAUT LUTTER ! NE RESTE PAS SEUL face à ton exploiteur, SYNDIQUE-TOI

Répondre à cet article

8 Messages

  • Section Téléperformance Lyon 3 11 mars 2007 01:31, par Michaela

    Bonjour,
    Je suis déléguée syndiclae CGTM à la Martinique de MCA (filiale de Téléperformance) depuis le 01/11/2004. Nous sommes nous aussi en NAO, la Direction propose 29€ net pour les salariés de + de 37 mois unikement.Puis a peoposé 45€ pour les +37mois et si on signe pas repasse à ses propositions initiales. Lundi 12 mars 2007 elle nous reçoit une dernière fois mais avec Mr Lemauff que vous connaissez surementpuiske c rien moins que le DRH de Paris car notre DGA ne s’en sort pas toute seule. Nous avons décidé de nous mobiliser nous aussi pour nos salaires.Mais d’après ce ke je vois la lutte sera difficile.

    M.
    Déléguée syndicale CGTM

    repondre message

    • Section Téléperformance Lyon 3 26 mars 2007 05:27, par gwanafoyal

      Mca du groupe téléperf. en grève entrant dans sa 3ème semaine.
      les negos sont un echec ! la direction et les representant du personnel majoritairement affilié a la CGTM reste campé sur leurs positions .
      les 40€ d augmentation proposé sont refusés par les représentants ... il souhaite 100e. un teleopérateur est rémunéré 1500€, un manageur 2000€ chez MCA
      mieux, les négiciation tournent au reglement de compte avec des propos faschistes et racsites a longueur de journée . " rentrez chez vous " " un billet pour orly " " on va vous ..."
      et toujours mieux car si l objectif est l augmentation des salaires et du pouvoir d achat les propos tenus peuvent choquer " on va couler MCA . . ." " on en a rien a foutre de cette boite "
      si le syndicalisme a pour but la lutte sociale et la preservation de l emploi, il est fort a pensé que certain font fausse route.
      bon courage.

      repondre message

      • MCA 6 avril 2007 18:56, par Massiglia972

        Bonjour
        4ème semaine de grève chez MCA... je ne vais pas relever vos propos Gwanafoyal concernant le conflit que nous avons avec cette Direction méprisante mais seulement vous dire qu’un chargé de clientèle de plus de 37 mois a une rémunération net allant de 1129€ à 1248€ (prime sur obectif à 110% incluse) alors on est loin des 1500€ que vous vous permettez d’avancer sur le forum !!! Quant aux superviseurs avec la plus garnde ancienneté possible ils sont également très très loin de ces 2000€. Combien touche un cadre chez MCA... vous devriez en parler Gwana...

        repondre message

        • MCA 26 avril 2007 06:10, par atlassa

          Et je dirais mm mieux, un supervisuer touche 1300€. Sinon savez vous que la direction avait enfermé les salariés dans l(entreprise,en prenant la précaution de changer les serrures, en coupant l’électrcité, a déclenché l’alarme pour kel résonne toute la journée , qu’elle ne veut pas kon utilise les toilettes, mm les femmes enceintes, kelle ferme la cuisine pour ke nous n’ayions pas d’acces à l’eau ; qu’elle a lock outer l’entreprise depuis le 05/04/2007, qu’elle n’est pas venue deux fois en négociation rv fixés a l’inspection du travail par les médiateurs, qu’elle a refusé l’accès a l’entreprise à L’inspecteur du travail, que le drh a demamndé un jour aux salariés de venir travailler à 14h, que des non grévistes se sont postés devant les grévistes et qu’il a dit : moi je ne peux les forcer à vous laisser rentrer mais vous vous pouvez, s’est frotté les mains et toute la direction auloin était sous un amendier à attendre que tout le monde se batte, que la Direction a demandé aux non grévistes de porter plaintes contre leur collègues compatriotes, qu’elle leur a demander de venir au tribunal pour accompagner la Direction et qu’il y avait donc d’un coté les grévistes et de l’autre coté de la barre les non grévistes et la Direction ? et j’en passe !!!! Donc fo arréter les conneries et la lacheté surtout. La direction préfère fermer la boite plutot que d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés, et actullement elle fait tout pour éviter de financer un plan social en jouant la montre, dans l’espoir qu’il y ait un repreneur à défaut de Digicel !!! A bon entendeur salut

          repondre message

          • reponse à atlassa 12 mai 2007 01:00, par bonbéf972

            toujours est il qu a cause d une quarantaine de troublions limite extremistes de part leurs agissements et leurs paroles , 130 personnes se retrouvent . . . . au chomage . . .
            si la lutte doit avoir cette conclusion BRAVO !
            j ai pu lire dans ce forum que qq 1 avait plus ou moins noté l issue de ce conflit ! mais qui a bien pu manipuler a ce point vos représentants ? la direction ou d autres ? la réponse serait un bien pour tous !
            bonbéf972

            repondre message

        • unité de mesure 18 mai 2007 05:28, par pilipili93

          bonsoir camarade
          tu parles en net !
          il parle en brut !
          donc vous avez a peux pres tous les 2 justes,
          gwanaf est meme en desous si les chiffres de massig sont juste - sauf que l unité de mesure est différente
          Vous embauchez pas a ce prix la ?
          merci

          le chi .

          repondre message

  • Section Téléperformance Lyon 3 12 mars 2007 12:06, par GETIAUX Emmanuel

    Bonjour ;
    Je viens de prendre connaissance de votre article et je souhaiterais corriger une information inexacte. En effet, autant votre chronologie des faits est exactes autant certaines revendications ne le sont pas tout à fait. En effet, vous indiquez que lors du mouvement social au sein de Téléperformance, les syndicats réclamaient une augmentation de 4% des salaires. Ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, SUD réclamait une augmentation de 7% des salaires ainsi que l’attibution immédiate d’une prime de 150€ net à tous les salariés dans le cadre du rattrapage du coût de la vie
    Fraternellement ;
    Emmanuel GETIAUX
    Délégué Syndical SUD-Site de Tours
    Représentant Syndical au CE

    Voir en ligne : cnt-f.org/cnt31

    repondre message

  • SFR 29 mai 2007 15:31

    SFR, filiale de Vivendi, vient d’annoncer au CE du 23 mai, l’externalisation de trois de ses quatre centres de relation clientèle représentant quelques 1900 salariés.
    Les sites concernés sont ceux de Poitiers (571 salariés), Lyon (582 salariés) et Toulouse (724 salariés). Ainsi, SFR envisage de se désengager de 84% de ses emplois directs sur le bassin de Toulouse, de 72% sur Lyon et de quitter définitivement le site du Futuroscope de Poitiers.
    En 2004, Vivendi s’est engagé, la main sur le cœur, à créer des emplois dans des centres d’appels sur des bassins en difficulté, alors qu’en octobre 2006, SFR a signé un accord « Anticipation, développement des compétences et progression professionnelle » (GPEC).

    repondre message