grève du spectacle le 6 décembre

Jeudi 9 novembre 2006 // SYNDICAT CCS


Communiqué du SFA ----
SFA ( Syndicat français des artistes interprètes )

Personne n’est plus à l’abri ! Il faut sauver nos métiers !

Le SFA dénonce la signature annoncée par la CFDT, la CGC et la CFTC (syndicats minoritaires) du protocole du 18 avril 2006 qui, confirmant et aggravant les conditions d’accès et d’indemnisation des artistes et techniciens prévues par le protocole du 26 juin 2003, va accroître l’exclusion d’un grand nombre de professionnels de toute indemnisation chômage.

Depuis l’application du protocole de 2003, ce sont quelque 30 000 professionnels qui ont été exclus des annexes ASSEDIC. Même s’ils ont pu, pour une part, bénéficier du rattrapage lié aux Fonds « provisoire » puis « transitoire », il n’en reste pas moins que plus de 5 000 d’entre eux sont aujourd’hui au RMI.

Le Fonds de Professionnalisation prévu par le ministre de la Culture n’est destiné qu’à accompagner la volonté d’expulser des milliers d’artistes interprètes de leur droit d’exercer leur métier. Ce ne sont pas quelques améliorations à la marge qui empêcheront cette exclusion massive. De plus, ceux qui pourront se maintenir subiront une pression accrue de leurs employeurs sur leurs salaires et conditions de travail dans ce contexte de course aux cachets.

Le SFA appelle les artistes interprètes à se battre contre l’agrément et l’extension de ce protocole.

D’ores et déjà, le SFA et les autres syndicats de la fédération, appellent à deux initiatives dans les semaines qui viennent :

- Face à l’attitude du parti majoritaire (dont est membre notre « ministre de tutelle ») qui s’est rendu coupable d’un véritable déni de démocratie en empêchant le vote du projet de loi le 12 octobre à l’Assemblée nationale, alors que des dizaines de ses députés s’étaient engagés à soutenir ce projet aux côtés des centaines d’élus des autres partis :

LE MARDI 14 NOVEMBRE À 11H,
RASSEMBLEMENT devant le siège de l’UMP,
55 rue La Boétie, Paris 8° (Métro Miromesnil)

- Par ailleurs, le SFA, avec les autres syndicats de la fédération du Spectacle CGT, appelle à une grande journée de grèves, d’actions, et de manifestations le mardi 6 décembre 2006.

Nous n’accepterons jamais une régulation sociale de nos secteurs d’activité par l’exclusion.
Le Bureau national du SFA, le 06.11.2006


Attention : ... !!!
SFA - nouvelle adresse à partir du 20 novembre 2006 :
1 rue Janssen - 75019 - Paris - téléphone inchangé : 01 53 25 09 09

Répondre à cet article