REDUCTIONS BUDGETAIRES, PRECARISATION, PRIVATISATION

Une journée de grève dans l’éducation ne suffit pas !

Dimanche 23 mai 2004 // Contre la précarité

Grève du 25/05 et du 27/05

Les attaques contre lesquelles nous nous sommes battus au printemps dernier se poursuivent (décentralisation, réduction des DHG, statut des assistants d’éducation, précarisation des personnels) dans un contexte de démolition sociale :

- Précarité :
Recrudescence des contrats précaires dans le secteur privé comme dans le public.
Création du RMA : véritable cadeau au patronat qui permet de payer un employé 2 euros de l’heure.

- Services publics :
Les réductions budgétaires dans tous les services publics (poste, éducation, EDF)
et l’annonce du remplacement d’un fonctionnaire sur deux constituent un véritable sabotage de ces services
qui vise, à terme, à justifier leur privatisation pour cause d’efficacité insuffisante...

- Protection sociale :

Retraites : Mise en cause du système par répartition et allongement du temps de travail dans le public.
Restriction d’accès aux allocations chômage : Chômeurs recalculés, attaque contre le système de protection
des intermittents.

Sécurité sociale : Attaque lente (médicaments déremboursés, non prise en charge des frais post-opératoires...)

Les grandes centrales syndicales ne semblent pas vouloir donner une réponse qui soit à la hauteur des attaques orchestrées par un gouvernement qui se plie à la logique du MEDEF. En effet, ces derniers appellent à des journées d’action isolées, secteur par secteur, intégrant uniquement des revendications catégorielles (éducation le 25 mai, EDF et SNCF le 27 mai). La journée du 5 juin pour la défense de la Sécurité Sociale paraît bien insuffisante et lointaine...

ATTAQUES MASSIVES, RIPOSTE COLLECTIVE !

Favorisons l’émergence d’une convergence des luttes pour s’opposer à cette logique de démolition sociale !

Afin de faire naître des actions de solidarité interprofessionnelles,
il est urgent d’affirmer un cadre de revendications qui nous concernent tous et toutes,
au minimun dans la fonction publique autour des thèmes suivants :
- Défense des services publics
- Défense de la sécurité sociale
- Lutte contre le précarité et le chômage

Il est temps de construire un vrai rapport de force !
Mobilisons nous avec les précaires le 25 mai à 14h à place du capitole !

Joignons-nous à la journée de grève du 27 mai appelée par EDF pour donner corps à cette dynamique interprofessionnelle !

Répondre à cet article