Polemix et lavoix off

Mardi 4 avril 2006 // CONTRE CULTURE

Un jour peut-être, un jour viendra, où l’on dira qu’ils étaient là avant. Avant tout le monde, avant les autres, avant que leur style inconnu fasse école buissonnière. Ils sont deux, Polémix (quel nom !) et Voix Off (les plus belles). Ils sont aujourd’hui le son de demain. Certains appellent ça du Sarkozik, ou du Chirap, déjà plus du Raggaffarin...

Le procédé est dorénavant connu : l’electro-kitsch à la française fait son chemin. Eux , c’est depuis Tours qu’ils débroussaillent. Depuis Tours et depuis... dix ans. Il faut écouter leurs montages Hulot/Chirac, celui sur Sarkozy (« les Etrangers avec les pieds »), celui sur les remaniements ministériels. Une syllabe qui manque, et c’est la vie qui déraille. Un beat bien placé et les mots n’ont plus de sens. Ou plutot, ils en retrouvent.

C’est drôle, efficace, l’album vient de sortir.

Polemix et la voix off

Trouvé sur http://www.davduf.net/article.php3?...

Interview.

Combien êtes vous ?

On est deux : Polémix - c’est moi - et La voix off, mon pote Jibédé qui a commencé l’émission du même nom il y a 10 ans ! (Radio Béton, Tours).C’était déjà un mélange de discours politique et de bonne zik, essentiellement Chirac et ses essais nucléaires, Le Pen... C’était carrément novateur à l’époque ! J’avais toujours trouvé qu’il manquait à toute la vague électronique des 90’s une dimension politique ou humoristique, un message quoi... Puis j’ai rejoint l’émission en 2002 et on s’est vraiment mis à détourner les paroles à notre guise. Pour protester, ou faire rire, ou les deux.

Dans votre biographie officielle, vous écrivez : « Nous recyclons les déchets médiatiques à des fins subversives, militantes ou juste drôles...Une sorte de contestation joyeuse et thérapeutique » . Déchets médiatiques ? Dites nous en plus... Et puis thérapeutique aussi. Vous soignez quoi, vous soignez qui ?

Par déchets médiatiques on entend tous les discours, interviews, petites phrases qui font chaque jour l’actualité et qu’on jette (on=les média) aussitôt pour passer à autre chose... C’est une image, pour expliquer qu’on fabrique un nouveau discours à partir d’un matériau pré existant ,en jouant sur les mots et même parfois sur les syllabes...De la déconstruction sémantique quoi !

Thérapeutique : on a mal depuis 2002 ! La droite nous énerve beaucoup, et c’est comme ça qu’on se soigne, en se moquant d’eux.Ca défoule. Et j’espère que les auditeurs ressente la même chose.

Dirais tu que vous êtes entre des chroniqueurs (de notre temps), des caricaturistes et des musiciens ? Et si oui, quelle réponse apporterais tu à ceux qui considèrent que cette scène émergente, pour sympathique qu’elle soit, oublierait... la danse, le rythme.

On essaye effectivement de mélanger un peut tous ces domaines, on mélange la passion de la musique,du beat, et la passion de la politique. A chaque morceau la question se pose de savoir si on entend bien les voix, s’il ne faut pas baisser le volume de la musique...

A la base, sur ce projet, je considère la musique comme au service de nos montages ; ce qui compte avant tout, c’est que l’auditeur comprenne bien tout ce que raconte sarko ou double ecstasy. Mais on essaye quand même d’améliorer ce rapport montage/musique avec le temps, en bossant avec des copains qui nous proposent leur musique par exemple...

En radio, et jusqu’ici en live, on mixe les voix sur n’importe quelle musique ;par contre sur les cd’s on tient à proposer notre ambiance, nos morceaux, ne serait-ce que pour éviter les problèmes de droit.

Un mot sur le OOPS (Observatoire d’Observation Politique & Sociale) ?

C’est au sein de ce mystérieux organisme que Polémix et la Voix off
travaillent d’arrache pied à soigner la langue de bois.

Que faites vous en dehors de POLEMIX ?

Je sais pas si c’est vraiment intéressant ! I’m an English teacher and my partner works for radio France Bleue. What about you ?

Comment définiriez vous votre style ?

J’aime bien dire qu’on danse sur la droite, pour aller vite. On fait de la caricature sonore, de la contestation joyeuse à coups de sampling verbal ...

Quels sentiments vis à vis de la compile Dassault, « Raffarin’s Not Dead », ou du W-U-MP ?

Ca fait du bien de voir qu’on n’est pas tout seul à proposer une espèce de résistance politico- musicale !J’ai d’abord découvert Raff’s not dead par le biais de radio Béton , puis Nicolas de Citoyenlambda, qui nous a réalisé une super page en un rien de temps, et finalement le WUMP, que je passe depuis deux semaines dans l’émission... Et je découvre seulement maintenant ton oeuvre sur les idées saines de Dassault...Très bon ! C’est toi qui chante ?

Ah non. Ce n’est pas moi. Ce sont les... Oli... les Oliven... Allez, cherchez. Mais revenons à vous. Vous avez un morceau sur Sarkozy dans lequel vous le samplez allégrement en en faisant un délinquant terrible. Ça me rappelle quelque chose...

Je t’avoue que je suis assez troublé par le « Sarko skanking » car j’y retrouve des montages identiques à ceux que l’on a fait il y a deux ans à peu près. Mais c’est peut-être des fans de La voix off qui s’y sont mis ?

D’où êtes vous ? Tours, c’est ça ?

Ouais, tu connais ? On n’a pas vraiment d’identité propre, mais on a des
beaux ponts, plein de jeunes et beaucoup de bars. On se prend un peu pour Paris quoi.

Comment travaillez vous ? Quels logiciels ? Quelle base pour les sons, etc ?

Radio, télé, Sound forge... Des heures à écouter des sales discours chiants
dans l’espoir de tomber sur le mot insolite qui donne l’inspiration...
C’est souvent jubilatoire, parfois profondément lénifiant. Comme la vie dis-donc !

Mais surtout le gros truc qu’on essaye d’apporter maintenant c’est la dimension visuelle, pour les soirées, lives et autres festivals à venir : on trafique aussi des images de Chirac and co, qui sont animées et projetées par un pote pendant le mix (on mixe les voix sur la musique en direct, comme à la radio)...

Qui est GU (Tours City Rockers), crédité sur "Tout les tizenfants" et "Le Supocialiste" ?

Un excellent compositeur et arrangeur qui se trouve être un de mes
meilleurs amis ; on espère bien continuer l’aventure ensemble, et aussi
développer l’aspect internet rapidos.

Notes :

- Disque Polémix et La voix Off, 35 titres, Février 2005. Et pour se procurer le disque, c’est pas dur : Envoyer un modeste chèque de 6 euros à l’ordre de TEENAGE KICKS , adressé à TEENAGE KICKS, 10 rue des 3 écritoires, 37000 TOURS. Quelques extraits disponibles ici également. [1]

- La suite c’est tous les jeudi à 20 h00 dans "La voix off", sur Radio
Béton, 93.6 à Tours (radiobeton.com)

- "Danse sur la droite"- Polémix et la voix off en live, avec des visuels
rigolos de chirac and co (soirées, festivals...Communions).
Systaime a également produit des vidéo-clips de Polemix.

[1] Précision du 24/01/06 :

Polémix et la Voix Off sont épuisés...Comme leur premier CD. Mais pas de panique,le deuxième, "l’album de la maturité", est en cours de fabrication. En attendant, redécouvrons ensemble les bienfaits de la gratuité :heureux possesseurs de la chose, vous êtes sommés de copier sans scrupules ce premier CD pour l’off-rire ! Avec la pochette et tout, hein,sinon ça fait baclé.

Répondre à cet article