Génération-Précaire

Mercredi 4 janvier 2006 // Liens

generation-precaire

Présentation de Génération-Précaire

Qui sommes-nous ?

Le mouvement génération précaire est né d’un appel à la grève spontané et diffusé sur internet début septembre 2005, destiné à dénoncer une situation intolérable : l’existence d’un véritable sous-salariat toujours disponible, sans cesse renouvelé et sans aucun droit. A la suite de cet appel s’est tissé un réseau de stagiaires, présents ex ou futurs, ayant en commun d’être révoltés face au constat qu’il est aujourd’hui possible et légal d’enchaîner des stages non-payés ou sous-payés malgré une formation souvent pointue et renforcée par de nombreuses expériences.

Aujourd’hui étudiants, chômeurs ou salariés précaires pour les plus chanceux, nous dénonçons publiquement une situation dont personne ne parle bien qu’elle soit connue de tous : il existe en France une « armée de réserve » de plusieurs centaines de milliers de travailleurs qui n’ont aucun droit, pas même le droit à un salaire. Scientifiques, juristes, commerciaux, gestionnaires, nous travaillons dans tous les secteurs d’activité, dans le public comme dans le privé. Nous sommes pourtant isolés et aucun syndicat ne nous défend, ne nous comprend. Nous avons conscience de peser lourdement sur le débat social et de tirer l’ensemble des salariés vers le bas. Pourtant, nous n’aspirons qu’à une chose : avoir notre place dans la société.

Nos revendications sont simples : que le stagiaire bénéficie d’un véritable statut intégré dans le droit du travail. Ce statut doit comprendre une rémunération minimum, progressive et sur laquelle seront prélevées toutes les cotisations sociales en vigueur. Les conflits du travail nés dans le cadre d’un stage doivent également relever de la compétence des Prud’hommes.

Le site www.generation-precaire.org a pour vocation de fédérer tous ceux qui souhaitent aboutir à cette réforme du statut des stagiaires. Nous comptons faire pression sur les partenaires sociaux, sur les élus et sur le gouvernement afin d’obtenir rapidement cette réforme. Cette revendication est éminemment politique, au premier sens du terme. Pour autant, nous ne sommes liés à aucune organisation politique ou syndicale et entendons rester indépendants. Toutes les compétences et toutes les énergies sont les bienvenues.

Génération Précaire existe aussi en régions http://www.generation-precaire.org/article.php3 ?id_article=115

Répondre à cet article