Unité de classe contre LATECOERE !

Jeudi 6 mai 2004 // Contre la précarité

Toulouse, le 8 avrîl 2004

ILS SE SONT BATTUS ! LA JUSTICE LEUR A DONNE RAISON !
GAGNONS LEUR RÉINTEGRATION !

Un arrêt de la Cour de Cassation a été rendu le 21 janvier 2004,
condamnant 1’usage abusif de l’Intérim et requaliflant les contrats
d"Intérim en contrats à durée Indéterminée.

Cette décision va servir de jurisprudence pour des milliers d’autres
Intérimaires. Certains seront embauchés, d’autres Indemnisés, s’ils font
la démarche de faire valoir leurs droits devant le conseil des Prud’hommes.

Cette bataille a été menée et gagnée par 19 Intérimaires (1 de LATECOERE,
18 de SOVAB-RENAULT).

Victor Cruzel, 53 ans, Chaudronnier Aéronautique, est l’un d’entre eux.
Pendant 11 ans, Victor était Intérimaire chez LATECOERE. Son action Individuelle,
entamée en décembre 1998 devant l’inspection du Travail et les Prud’hommes avec
la CGT LATECOERE, a pris la dimension d’une action collective pour la titularisation
de tous les précaires (intérimaires, CDD) de l’entreprise.

Dès 1999, plus de 70 Intérimaires et CDD de LATECOERE ont été requaliflés en CDI
et, grâce à la jurisprudence du 21 janvier 2004, de nombreux contrats précaires
chez RENAULT, SIEMENS et dans plusieurs entreprises en France.

Depuis 1998, Victor Cruzel paie très cher son engagement dans la défense de
ses droits et ceux de tous les précaires.

Le 13 janvier 1999, la Direction des Ressources Humaines de LATECOERE
lui présente la facture ! :

"Monsieur CRUZEL l’argent c"est nous qui 1’avons...
Moralement physiquement,Intellectuellement nous vous détruirons..
A LATECOERE, vous n’aurez plus de travail...
Dans l’aéronautlque, vous ne travaillerez plus !"

Une véritable campagne de dénigrement et de discrimination, orchestrée
par LATECOERE, ne permet plus à Victor Cruzel de travailler au sein d’une
entreprise aéronautique.

Toutes les portes lui sont fermées : même les agences d"Intérim le mettent
sous le coup de l’interdit professionnel décrété par LATECOERE.

Ces pratiques sont Intolérables ! Victor n’est pas le seul à subir de véritables
représailles organisées par le patronat. De nombreux cas de discriminations,
syndicales, au travail ou à l’embauche sont recensés (chez AIRBUS, SNCF, EDF...)

Les salariés précaires en nombre dans le secteur public aussi, ne sont pas épargnés,
et voient réduite à néant, par tous les moyens (plus ou moins scandaleux !)
ou artifices, toute possibilité d’être titularisés un jour.

C’est le règne de la précarité à vie, partout, et la loi du patronat et de ses valets
politiques, qui seule s’applique...

En application du droit du travail, des jugements sont rendus, que les patrons
refusent d’appliquer. lis décrètent la mise à mort sociale (avec toutes ses
conséquences dramatiques) des Individus qui en revendiquant le respect de
leurs droits fondamentaux dérangent les actionnalres.

Nous appelons toutes les organisations syndicales, l’ensemble des salariés retraités,
privés d’emploi a se joindre à nous pour imposer :

- L’embauche de Victor Cruzel en CDI chez LATECOERE
- La protection et la réintégration de toutes les victimes de
ces abus de droit dans les entreprises.
- Les embauches en CDI, règle de droit, en dénonçant l’abus partout
du recours aux contrats précaires.

Engageons ensemble la lutte contre la précarité, instituée en tant que
mode de gestion sociale et économique des entreprises et de la société
entière.

Empêchons toutes les atteintes aux libertés des militants qui mènent ce combat.

Pour imposer nos droits les plus fondamentaux,
luttons ensemble, gagnons ensemble !

Rejoignez le Collectif 31 de lutte contre la précarité lors de l’Assemblée
Générale de Lutte à la Bourse du Travail de TOULOUSE, tous les lundis à 18h

- Boîte vocale : 05 62 47 11 31
site lnternet : http://www.precaires3l.site.voila.fr

- Syndicats : Comité des privés d’emploi et précaires CGT 31 / CGT Education
G10 SOLIDAIRES 31 (SUD Anpe, Fpa, Collectivités Territoriales, ft, Education, Etudiants ... )
/ Union Locale CNT 31 1 CGT Anpe / SNU-TEFI Anpe / AGET-FSE .... Associations de privés d’emploi :
MNCP Midi-Pyrénées / AC ! 31 (Agir ensemble contre le Chômage)
et des individu(e)s.

Répondre à cet article