ATTAQUE DE MILICES FASCISANTES DE L’UMP À LA SORBONNE LE 14 MARS DANS LA SOIRÉE !

Après les tristement célèbres barbouzes du RPR le SAC, L’UMP construit sa milice en disposant d’une alliance entre le syndicat étudiant UMP l’UNI et le FNJ (front national de la jeunesse) en attaquant la manifestation anti-CPE qui se déroulait aux abords de la Sorbonne ce mardi soir.

Mercredi 15 mars 2006 // Antifascisme

Environ un centaine de fascistes composés essentiellement de membres du FNJ ( front national de la jeunesse ), de l’UNI et du RED (Rassemblement des Etudiants de Droite, créé en 2004, mouvement de droite traditionaliste anti-avortement, homophobie...) se sont rassemblés vers 19h30 à une centaine de mètres de la Sorbonne, en vue d’attaquer le rassemblement et ont attendu la fin de la manifestation pour charger les Anti-CPE. Ils étaient bien organisés, casqués, armés de barres de fer, de battes de base ball, et tiraient aux lance pierres sur les manifestantEs, le tout sous l’œil plus que complaisant des CRS et des Garde Mobiles apparemment hilares de ce coup de main " inattendu".
Ils ont sévèrement tabassé des étudiantEs isoléEs dans les petites rues et jetés des tracts avec des écrits déclarant " racailles et parasites rouges hors de nos facs " pour le FNJ et " vive le CPE soutenez De Villepin " pour l’UNI et le RED, le tout tranquillement sous l’ œil goguenard des forces de répression.
Quand les Anti-CPE ont commencé à se défendre contre les charges des fascistes et à les repousser vers la place Maubert, les CRS et les mobiles les ont alors violemment chargé et ont utilisé en tir tendu leurs flash-ball, blessant de nombreuses personnes. Un grand nombre de manifestantEs se sont alors répliéEs en s’ engouffrant dans le métro Cluny la Sorbonne et Saint-Michel mais CRS et gardes mobiles les poursuivant, ont copieusement gazé, provoquant des malaises chez les voyageur-ses présentEs.
Le lendemain matin, dans un communiqué de presse, l’UNI, loin de renier ses actes, provoque une nouvelle fois estimant que "la mobilisation contre le CPE est en train de s’effriter" ! S’effriter à coup de battes ?! Qu’ils envoient leur milices fascistes ou non, qu’ils tentent de bloquer nos actions en dépêchant leurs flicailles, rien ni fera, nous continuerons, et osons affirmer que c’est vous qui aller reculer ! Mobilisons-nous encore et toujours, chaque jour, n’ayons pas peur, la lutte sera longue mais on vaincra contre la pègre libérale et fasciste ! ! !
Retrait immédiat de toutes les saloperies sécuritaires et régressions sociales de l’UMP et du Medef, nos luttes doivent aller au delà du simple combat contre le CPE.
Dissolution immédiate des milices fascistes aux services de l’UMP !
Faites circuler toutes photos, vidéos sur ces affrontements.

Répondre à cet article