En grève le 16 !

Communiqué CNT Éducation

Dimanche 12 mars 2006 // Actualité SSE

La FTE CNT appelle les travailleurs de l’Education à rejoindre massivement le mouvement entamé le 07/02, en participant à toutes les initiatives de lutte prévues, notamment les journées d’action des 16 et 18 mars. Notre fédération a déposé en ce sens des préavis de grève couvrant toute la semaine.

Il s’agit de mettre un coup d’arrêt à la politique de casse du droit du travail et de précarisation du salariat avec le retrait pur et simple des CNE et CPE. Les fonctionnaires ne resteront pas protégés très longtemps face à cette remise en cause globale des garanties collectives ! Nous sommes tous concernés ! Il s’agit d’obtenir également le retrait de la loi sur « l’égalité des chances » qui instaure l’apprentissage à 14 ans et le flicage des classes populaires avec les « contrats de responsabilité parentale ». Nous ne voulons pas de cette école à 2 vitesses qui se précise à chaque nouvelle initiative de ce gouvernement de casse sociale ! Il s’agit aussi de mettre en avant les revendications propres à notre secteur. Les occupations d’établissements scolaires qui se multiplient ces derniers jours, de Lille à Marseille en passant par le 93 nous en démontrent encore plus la nécessité. Contre l’asphyxie budgétaire et les suppressions de postes, contre le licenciement des personnels précaires, contre les attaques sur les statuts des personnels (TOS,certifiés...), contre la dérive réactionnaire... On se mobilise ! Le gouvernement est sur la défensive, profitons-en !

La FTE CNT est entièrement solidaire du mouvement qui touche actuellement plus de la moitié des universités. Ses sections syndicales du supérieur, regroupant salariés et étudiants, y participent activement. La grève (dont des personnels en grève reconductible comme à Paris III) et l’occupation des campus sont justifiées par l’intransigeance gouvernementale et nous dénonçons la répression qui va grandissante à l’image de l’évacuation de la Sorbonne vendredi dernier. Le gouvernement n’a que les mots « dialogue social » à la bouche mais la matraque à la main !

Nous ne laisserons pas la jeunesse seule dans la lutte ! En conséquence, nous appelons l’ensemble des collègues à la grève le jeudi 16 mars et à rejoindre les manifestations étudiantes-lycéennes. Nous appelons aussi à participer massivement aux manifestations unitaires du samedi 18 mars. Même s’il ne faut négliger aucun moyen de pression sur le gouvernement, nous déplorons que le succès de la journée du 07/03 n’ait pas débouché rapidement sur une nouvelle journée de grève interprofessionnelle. Il est illusoire d’attendre quoi que ce soit de directions syndicales frileuses et immobilistes, organisons-nous dans des organes de luttes (collectifs, comités de grève...) combatifs et démocratiques. Dans l’épreuve de force engagée, il est maintenant nécessaire de durcir le ton et de recourir à la grève jusqu’à satisfaction !

Le secrétariat fédéral

Répondre à cet article