Manifestation de femmes la nuit du 8 mars

Mardi 7 mars 2006 // Lutte antisexiste & Féministe

Manifestons entre femmes la nuit du 8 mars !

Pourquoi le 8 mars ? Chaque 8 mars c’est la journée internationale des luttes de femmes. Parce que nous n ?en avons qu’une ? Cette journée de liberté surveillée ne changera rien à notre quotidien : ménage, enfants, travail ? Cela reste tout de même une date symbolique, l’occasion pour nous de toucher toutes les femmes ; de s’unir, femmes d’ici, d’ailleurs, du centre-ville, des banlieues, féministes, lesbiennes, bi, trans, travailleuses, précaires, chômeuses, immigrées, jeunes, vieilles ...

Pourquoi la rue, pourquoi la nuit ? Parce qu’on apprend aux femmes à se méfier de la nuit, à sortir accompagnée (d’un homme), la nuit n’est pas vécue de la même façon qu’on soit homme ou femme : injures, harcèlement ?

Le jour je me rase les jambes, la nuit je rase les murs !

La violence faite aux femmes, c’est la nuit comme le jour, dans la sphère publique ou privée. En effet, les violences conjugales sont la première cause de mortalité chez les femmes européennes de 16 à 44 ans avant le cancer du sein (selon Amnesty International). En France, 6 femmes par mois meurent sous les coups de leur conjoint.

Ici comme ailleurs, les femmes luttent. L’oppression n’est pas une spécificité des pays post-coloniaux. La pseudo-égalité prônée tend à masquer les oppressions persistantes. Nos acquis fragiles sont sans cesse remis en cause (droit à l’avortement, contraception ?). Contre le régime hétérosexiste, la surexploitation capitaliste des femmes et la marchandisation du corps des femmes : contre la Domination masculine.

Dé-chaînons-nous !

8 mars 2006 22 h place du Capitole

Approprions-nous la nuit. Après le 8 mars, la lutte continue !

Féministes tant qu’il le faudra ! feministestantquilfaudra@no-log.org

Répondre à cet article