Avant le 31 mars, on se mobilise à Toulouse !

Jeudi 12 mars 2020, par cnt31 // Actualité

Le 31 mars était la prochaine date syndicale nationale, mais il n’y a pas que ça. Entre temps, on propose là quelques moyens de lutter pour le bien commun.

C’est dans l’ordre chronologique, il ne faut pas y chercher une priorisation des luttes.

Manifestation climat

Le samedi 14 mars 2020, il y avait une manifestation climat. Elle aurait débuté à 11h et le lieu de début serait la place Arnaud Bernard. Suite à la peur qu’elle contribue à répandre le coronavirus, elle a été annulée, à priori par les personnes organisatrices.

AG interpro commune

Le lundi 16 mars, il y a la 5ème assemblé générale inter-professionnelle commune. Elle commence à 18h30 et se passe à l’Université du Mirail dans l’amphithéâtre 2 de la Maison des Solidarités. Nous avons fait un article à ce sujet.

L’assurance chômage attaqué

Le samedi 21 mars 2020, il y a manifestation pour s’opposer à la contre-réforme de l’assurance chômage. Elle début à 11h. Le départ est au haut des Allées Jean-Jaurès. La CNT 31 est signataire du tract d’appel avec Solidaires 31, Sud Culture, Coordination des Intermittents et Précaire et le Collectif OC des luttes contre la précarité. Édit : Suite au coronavirus et au confinement lié, c’est reporté par les organisateurs-trices à une date ultérieure (qui reste à déterminer).

Caisse de grève de l’éducation

Il y a 2 événements en soutien à la caisse de grève de l’éducation : le 22 mars toute la journée à la Chapelle pour un dimanche de lutte et le vendredi 27 mars le soir à Basso com’pôte pour une super soirée de concerts ! Pour plus de détails, il y a les tracts.

Les gilets jaunes

Évidemment les gilets jaunes n’arrêtent pas. Ça manifeste tous les samedis à partir de 14h à Jean-Jaurès. On peut les rejoindre.

D’autres informations au passage

Comment nous rencontrer, voire se syndiquer ? Peut-être vous posez-vous la question. Pour cela, il y a les manifestations, dans lesquelles on sort souvent les drapeaux. Il y a aussi les permanences syndicales. De plus, après contact de vive voix, ou via courrier papier ou courriel, on peut donner rendez-vous pour présenter l’organisation, ce qui est d’ailleurs maintenant un préalable (hormis exceptions) pour ensuite éventuellement se syndiquer. Pour information, la cotisation est de 1% du revenu, on fait de l’entraide et pas du syndicalisme de service.

P.-S.

Si vous voulez relayer par des réseaux sociaux informatiques libres et fédérés :

Répondre à cet article