Pour le maintien du droit de grève en Suède

Lundi 11 mars 2019, par Maïlys // Actualité

La CNT 09 et la CNT 31 se sont mobilisées pour differ plusieurs centaines de tracts devant le consulat de Suède et devant IKEA Portet sur Garonne.

Les camarades suédois et de la ​ SAC (syndicat anarcho-syndicaliste et syndicaliste révolutionnaire de Suède ) luttent depuis l’année dernière contre une loi qui vise à modifier les modalités du droit de grève dans leur pays. Depuis les années 1990, la Suède est le laboratoire de la social démocratie capitaliste. Même si les droits civiques sont importants et que le pays connaît une relative prospérité économique, la question des conflits sur les lieux de travail semblent être actuellement au coeur des enjeux.
Le projet de loi se nomme “l’obligation de paix” et réduit drastiquement le droit et les pratiques de la grève. L’idée est d’interdire toute grève si une seule organisation syndicale a précédemment signé un accord avec les employeurs.
Cela revient à rendre illégale toute pratique d’action syndicale directe et d’obliger les syndicats à passer d’abord par une “table des négociations”. De plus cela signifie que les syndicats pro patronat vont être totalement renforcés et dominants.
La loi stipule aussi qu’un groupe de salariés peut suffire à être représentatif pour signer des accords appliqués à tous les autres. Les conséquences et les visées de cette loi sont claires, mettre fin au syndicalisme de combat et de lutte des classes. Cette loi, d’après les camarades de la SAC, est une conséquence des grèves de Gothenburg en 2017. L’Union des Dockers de Suède avait alors mené une importante grève qui avait coûté des millions de dollars à l’entreprise. Mais plus largement ce projet s’inscrit dans l’histoire du libéralisme Suédois. ​ Car si les méthodes de lutte sont rendues illégales, les syndicats qui portent ces modes d’action seront alors exclus voir criminalisés.
Pour la SAC, un tel projet de loi peut très bien intéresser d’autres gouvernements européens qui cherchent à “pacifier” leurs conflits sociaux.

P.-S.

La CNT se mobilise devant les symboles officiels de la Suède en France (Ambassades) ainsi que devant les grandes enseignes capitalistes suédoises comme Ikéa en soutien à nos camarades.
LES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS N’ONT PAS DE FRONTIÈRES !!
SOLIDARITÉ INTERNATIONALE !

Répondre à cet article