TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE VENDREDI 14 DÉCEMBRE POUR LE SERVICE PUBLIC D’ÉDUCATION

Manifestation à 11h devant le palais de justice

Mardi 11 décembre 2018, par Maïlys // Actualité

La semaine dernière, des centaines de lycées étaient mobilisés en France dont des dizaines en région toulousaine. Cette mobilisation a été l’objet d’une répression violente, dont les images de l’humiliation de 150 lycéen·ne·s de Mantes-la-Jolie ont été les plus symboliques.

Les revendications des lycéen·ne·s sont les nôtres. Avec elles et eux, nous sommes contre ce système scolaire qui légitime le tri social et pour une école qui émancipe, en permettant à chacun·e de construire son avenir. Pour cela, nous ne cessons de le dire, il nous faut des moyens. Il faut créer des postes d’enseignant·e pour réduire le nombre d’élèves par classe, il faut créer des postes en vie scolaire pour permettre l’instauration d’un climat dans lequel chacun·e serait épanoui·e, il faut créer des postes d’assistant·e social·e, d’infirmier·e, de psychologues, pour accompagner des élèves souvent touché·e·s de plein fouet par des situations sociales et/ou personnelles dramatiques. Et cela, de la maternelle à l’université.

Nous connaissons toutes et tous la réalité de nos établissements, nous ne pouvons pas regarder à côté, se replier sur notre labeur quotidien en pensant à nos prochaines vacances.

Nous devons nous mobiliser, donner un écho à la colère qui s’exprime et affirmer nos revendications pour un service public de l’éducation digne des jeunes avec lesquels nous travaillons tous les jours.

La CNT Education 31 appelle ainsi à se mobiliser massivement le vendredi 14 décembre en se mettant en grève.

Partout où cela est possible, la grève doit être envisagée les jours précédents, notamment pour soutenir les lycéen·ne·s et être présent·e·s avec elles et eux devant leurs établissements, face à la répression policière.

Pour info,

Les étudiants dans la contestation

Lundi, les étudiants de l’université Jean-Jaurès ont voté en assemblée générale une grève reconductible, avec notamment une motion de soutien aux gilets jaunes et un appel à participer aux prochaines manifestations prévues par les lycéens. On devrait donc retrouver des étudiants lors de la manifestation, mardi après-midi. Les étudiants de Sciences Po occupent également l’Institut d’études politiques, jusqu’à vendredi.

Répondre à cet article