COMMENT S’ÉMANCIPER, ÉLÈVES ET ENSEIGNANT-ES, DANS UNE ÉCOLE POUR TOUTES ET TOUS ?

Compte rendu du stage CNT / SUD éducation sur toulouse

Dimanche 24 mai 2015, par Maïlys // Syndicat SSE

La première journée était consacrée au thème de l’anti-hiérarchie et la seconde à l’émancipation des enfants et des adultes dans les établissements scolaires.

S’émanciper de la hiérarchie est encore possible. Les pressions hiérarchiques sont nombreuses et parfois insidieuses : convocation orale sans objet, inspections annoncées sur une période et non plus une date précise, proposition insistante d’acceptation de mutation, non respect de la protection fonctionnelle des agents, refus d’HMI...
Nous avons donc discuté des aspects juridiques mais aussi de comment construire un rapport de force et de solidarité face à la hiérarchie sur notre lieu de travail avec nos collègues.
Réfléchir sur la hiérarchie que nous subissons dans l’institution nous a amené, le lendemain, à réfléchir sur la hiérarchie dans la classe.
La bienveillance éducative peut être entendue comme accueil et attentes positives à l’égard de l’enfant, incitation à oser, stimulation à faire et réaliser... mais aussi à réfléchir. Lors de la deuxième journée de ce stage, nous avons tenté de répondre à ces questions :
A quoi peut ressembler une école bienveillante ? L’école pour toutes et tous est­-elle un mythe ou une réalité ? Comment former des individus émancipés dans l’école d’aujourd’hui ? Comment s’émanciper des injonctions d’une école basée sur la compétition et sur la sélection ? Comment s’autoriser, aujourd’hui, à agir réellement dans notre métier, notre classe, notre école ?
Vous trouverez, en pièce jointe, le compte rendu détaillée de ces deux journées ainsi que des documents qui ont nourris notre réflexion.

Répondre à cet article