16MAI appel solidarité CNT aux diplomés chomeurs marocains

Mardi 15 mai 2012 // International

Le 16 mai prochain sera une journée d’action nationale pour l’ANDCM, jour
de commémoration du premier martyr Mostafa Alhamzaoui, tué il y a 10 ans.
L’ANDCM réclame que justice soit faite sur les conditions de sa mort et
dénonce la répression que subit les militants de l’ANDCM en ce moment au
Maroc. Ce sera pour l’ANDCM une journée de mobilisation nationale, avec
des assemblées et débats pour la structuration et les perspectives de leur
mouvement.

Nous proposons, aux syndicats qui le peuvent dans ce délais, de faire pour
le mercredi 16 mai un tractage et/ou collage (nous vous proposerons un
tract et une affiche demain lundi), voire des rassemblements devant les
consulats ce 16 mai (ou sinon durant la semaine) et de nous envoyer des
photos de vos actions à leur transmettre.

Aussi nous proposons de faxer et mailer massivement des messages aux
consulats marocains reprenant les revendications des camarades marocains
notamment la libération des prisonniers, le traitement par la justice des
dossiers des martyrs, et l’arrêt de la répression. (nous enverrons en même
temps que le tract et l’affiche un modèle de lettre à envoyer avec les
adresses).

Le GT Afrique enverra également un texte de soutien à l’ANDCM qui sera lu
durant leur assemblée générale le 16 mai.

Depuis près de 20 ans, l’ANDCM mène un combat contre le chômage et la
précarité, et est moteur de bien des luttes au Maroc, aux côtés des
militants des droits de l’homme, des syndicalistes combatifs de différents
secteurs, des étudiants, et des habitants en lutte contre le pouvoir
marocain et contre l’exploitation. L’ANDCM est partie prenante du
mouvement du 20 février impulsé il y a un an faisant écho aux soulèvements
populaires en Tunisie et en Egypte.

Cela fait quelques années que nous avons du mal au niveau du SI à suivre
de façon régulière les luttes au Maroc par manque de personnes impliquées
dans le GT Afrique. Nous tentons de relancer ce travail. Deux mandatées du
SI se sont rendues au Maroc en février dernier, au départ à l’occasion
d’une rencontre de chômeurs du Maghreb qui devait se tenir avec le soutien
de la coordination euro-méditerrnannée dont fait partie la CNT, mais qui a
finalement été annulée. Ce séjour à permis néanmoins de renforcer nos
liens avec les camarades chômeurs, étudiants, militants du mouvement du 20
février, et syndicalistes.

L’ANDCM nous a demandé de faire une action de solidarité chez nous pour
cette journée du 16 mai 2012, entre autre dans l’idée de casser ce
blackout dans les médias vis à vis de ce qui se passe au Maroc.
Cette journée du 16 mai est l’occasion à la fois de parler de l’ANDCM mais
plus largement des mobilisations dans l’ensemble du Maroc et de la
répression qui ne cesse de se renforcer.
De nombreux militants de l’ANDCM et du mouvement du 20 février sont
emprisonnés, les peines dépassent souvent plusieurs mois fermes. Plus
d’une vingtaine de prisonneirs sont actuellement en grève de la faim. Pour
info, nous venons d’appredre par les camarades marocians que
Adelhalim Bekkali, militant de l’ANDCM et du Mouvement du 20 février à
Beni Bouayach, a été enlevé par des policiers en civil, ce dimanche 13
mai. Les habitants se mobilisent à Beni Bouayach, un appel à la grève est
lancé pour demain.
Nous vous rappelons également que les camarades étudiants de Kenitra (dont
un camarade rencontré en février dernier par le GT Afrique) arrêtés fin
mars pour s’être mobilisés pour de meilleures qualité de vie dans leur
cité universitaire, sont toujours en attente de jugement et risquent plus
d’un an ferme. Nous avions fait un appel à fax /mail pour le jour du
jugement prévu le 21 avril. Celui-ci a été interrompu après 10h d’audience
et reporté. La date n’est toujours pas annoncée.
Nous en profitons pour vous ajouter en pièce jointe l’appel à fax/mail
pour leur libération qui peut encore être envoyé.
Aussi les syndicalistes combatifs au sein de l’Union Marocaine des
Travailleurs, qui participent au mouvement du 20 février, font face en ce
moment à une répression de la bureaucratie syndicale à la botte du
pouvoir, pour exemple des fédérations entières sont menacées de
dissolution. Cependant la base résiste et s’organise, la fédération de
l’éducation qui n’a pas eu de congrès depuis de nombreuses années vient de
l’organiser début mai. Nous vous joignons en pj un article reçu par un
camarade de la fédération agricole expliquant ce qui se passe à l’UMT.
Nous vous joignons aussi l’article écrit par le GT Afrique sur la
situation au Maroc, pour info actualisant l’article : le rappeur Lhaqed
dont on parle, vient d’être condamné vendredi 11 mai à 1 an de prison
ferme (cf le lien : http://solidmar.blogspot.fr/).

Dans les semaines à venir le GT Afrique aura une réunion avec les
organisations marocaines à Paris (le mouvement du 20février, l’association
marocaine des droits de l’homme et Voie démocratique Paris) dans le but de
coordonner ensemble nos actions de solidarité au peuple marocain.

info portfolio

Répondre à cet article