1 er mai 2012 Toulouse rouge & noire

Jeudi 3 mai 2012 // Syndicat Unifié du Bâtiment Midi-Pyrénées

Ce premier mai à Toulouse a été teinté de rouge et de noir. Beaucoup de monde a rejoint le cortège de l’union locale CNT 31 composé des syndicats Interpro, du syndicat Santé Social Education et du Syndicat Unifié du Bâtiment Midi Pyrénées.

Dans un flot de drapeau et de banderole clairement antisarkosien la CNT s’est faite remarqué par ses revendications clairement radicales et ses appels à la grève générale.
En effet une promenade lors de la fête des travailleurs ne suffit pas, une journée de grève ne suffit pas, un président socialiste ne suffiront pas à mettre à mal l’injustice sociale et l’appauvrissement général que nous pouvons chaque jour constater grandissants et qui ne feront que s’amplifier avec les prochains plans d’austérité.

Seul l’arrêt de la production des richesses dont nous sommes dépouillés par un capitalisme toujours plus féroce pourra faire changer le rapport de force avec les dirigeant et détenteurs des outils de production.

Si la grève générale n’est pas le seul moyen de blocage de la production, le seul moyen de ne pas en subir de conséquences violentes et de pouvoir installer ce rapport de force efficace qui nous permettra de récupérer notre part du gâteau : c’est le syndicalisme révolutionnaire et l’organisation des travailleurs par eux même et pour eux même.

info portfolio

Répondre à cet article