Nouvelle attaque fasciste à Toulouse

Lundi 2 avril 2012 // Actualité

Les pseudos-défenseurs de l’Occitanie ont encore frappé.
Ce samedi 31 mars s’est produit un nouveau coup d’éclat des fachos toulousains.

Exclus sans ménagement de la manifestation occitane rassemblant des milliers de personnes et prônant la tolérance et le respect de l’autre, nos petits nazillons sont restés parqués dans leur local au 36 allées de Barcelone. Effectuant quelques petites excursions dans la manifestation et en dehors pour voler des banderoles des organisations occitanes signataires ou commettre diverses provocations, le Bloc identitaire nous a rappelé sa vision de la défense de l’Occitanie qui, à leur façon, signifie voler au sens littéral l’identité occitane.
Mais nos petits fachos, fièrement échauffés par ce revers politique, ont décidé
d’appeler leurs petits compères hooligans pour venir « s’imposer à Arnaud Bernard ».

Sûrement histoire de prouver qu’à défaut de pouvoir manifester - à cause de leur exclusion de la manifestation par toutes les organisations qui rejettent leurs discours puants et leur vision raciste et étriquée de l’Occitanie - ils savent au moins « cogner du gauche ». Refusant l’apparition de ces petits nervis dans le quartier populaire d’Arnaud Bernard, une centaine de personnes présentes se sont ruées sur eux. Elles les ont fait promptement déguerpir et les ont poursuivis jusqu’à leur trou des allées de Barcelone. En effet, la violence qui émane des occupants du local est de plus en plus intense au fil des semaines. Cependant la police a été plus efficace pour protéger les fachos et leur local que pour assurer la sécurité de la population d’Arnaud Bernard.
Elle a ainsi interpellé trois de nos camarades bien que ceux-ci n’aient porté aucun coup devant le local. Un camarade est encore en garde de vue accusé par les fascistes d’avoir blessé grièvement l’un d’entre eux, qui actuellement serait à l’hôpital.

Face à la répression policière sans fondement qui s’abat une fois de plus sur l’un de nos camarades, et les fausses accusations des fascistes, nous nous devons d’être solidaires et de continuer à prouver qu’à Arnaud Bernard, aux allées de Barcelone et dans nos rues, les fachos doivent dégager !
Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartiers pour les fachos !

Communiqué de l’Union Antifasciste Toulousaine 01/04/2012

Contact : antifa.toulouse@gmail.com

Répondre à cet article