CNT UL Chelles & Marne-la-Vallée

Adresse :
1 bis, impasse Emilie
77500 Chelles

Permanence :

Table des matières du Chapitre II Droits à indemnisation du guide Se défendre face à Pôle Emploi

Rechercher des informations juridiques est une première étape dans la défense des droits des travailleur-ses :

- Après avoir consulté les infos sur cnt-f.org et d’autres sites syndicaux, Marouane a envoyé une lettre recommandée à son employeur pour lui rappeler le droit et celui-ci a annulé ses sanctions salariales, illégales.

- Jennifer a présenté la lettre de radiation de Pôle Emploi à une permanence syndicale qui correspondait à ses horaires, et les syndicalistes et elle ont choisi d’envoyer une lettre au nom du syndicat au directeur de l’agence locale pour l’emploi. Ca aura suffi.

- Geneviève n’a pas pu régler son trop-perçu, démesuré par rapport à ses revenus, et son dossier n’avance pas malgré plusieurs relances. La section locale décide de l’accompagner à Pôle Emploi et d’en profiter pour poser une table conviviale avec croissants et café dans l’agence et informer les chômeur-ses présentes sur leurs droits. Etonnamment la directrice de l’agence a trouvé le temps de régler le dossier, en l’occurrence annuler le trop-perçu, d’ailleurs largement dû à une erreur administrative.

- David s’est fait licencié abusivement. Déjà avant ça, son patron ne payait pas les heures supplémentaires et ne respectait pas le repos journalier. Après plusieurs rencontres à la permanence, le dossier est complet (fiches de paie, lettres, emails, SMS, témoignages) pour aller aux prud’hommes. Ca sera long, il faudra trouver un autre travail d’ici-là, mais le patron paiera. L’air de rien, David est un peu plus calé qu’avant sur le droit du travail et il accompagne à son tour les gens qui passent à la permanence syndicale.

- Farida a subi une période de harcèlement moral pour la pousser à la démission, car c’est une salariée qui se défend et défend ses collègues. Elle était même sur le point de monter une section CNT dans l’entreprise. Avec deux autres collègues, elle s’est finalement fait licenciée, illégalement car pour fait de grève même si son employeur le nie. En parallèle d’un lourd dossier en cours pour les prud’hommes, toutes les sections CNT du coin se mobilisent avec Farida pour mettre la pression médiatique donc économique sur cette patronne qui craint pour son image, et elles préparent une grève solidaire illimitée des collègues encore à l’intérieur. Le rapport de forces a changé et c’est la patronne qui demande à négocier.

Venez vous renseigner, nous rencontrer, pour connaître et faire appliquer vos droits.

06 59 38 95 58

ul.chelles.mlv cnt-f.org

Voir en ligne : http://onafaim-cnt.blogspot.fr/