Articles avec le tag ‘Lille’

Lille : entretien avec des coursiers à vélo de Deliveroo

mercredi 3 mai 2017

Extrait du « Combat Syndicaliste », le journal de la CNT :

Ils sont des dizaines rassemblés, à deux pas des manifs lilloises. Reconnaissables au gros sac à dos cubique en permanence sur le dos, ces livreurs de Deliveroo, un service de livraison de repas, n’ont pas de contact avec les manifestants. Pourtant on aurait beaucoup à se dire. Je suis allé à leur rencontre. Premières réflexions. Des camarades d’autres UL pourront apporter des contributions. Il y a un réel enjeu de syndicalisation tout en questionnant l’évolution du travail, du syndicalisme.

De chômeur à startupeur – Bruno a fait une école de commerce, mais il préfère pour l’instant Deliveroo, où il gagne plus que comme assistant marketing junior. Auto-entrepreneur, comme tous ses collègues, il ne s’est pas vraiment renseigné sur les impôts qu’il devra payer (comme la contribution économique territoriale qui a remplacé la taxe professionnelle). Il a obtenu l’Accre, Aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise, et gagne plus de deux fois le Smic. La course est payée 5 euros, quelle que soit la distance. Il aime faire du sport en bossant quand il veut. Mais concrètement, c’est presque tous les soirs jusqu’à minuit. Tous ses collègues sont jeunes, plutôt costauds. Comment vieillit-on chez Deliveroo ? J’ai plus de 50 ans : j’ai postulé, pour voir. Deliveroo ne m’a même pas répondu. Théoriquement, le livreur est un employeur, mais il n’a pas le choix des moyens à mettre en œuvre ni de ses clients.

Lire la suite de cet article

Un projet de documentaire sur le Planning familial de Lille

mardi 2 mai 2017

Bénédicte Alloing et Charles Compagnie (Cie Ta Zoa) travaillent actuellement sur un projet de film documentaire consacré au Planning familial de Lille.

Extrait du synopsis :

D’un côté, des conseillères conjugales, des médecins, des bénévoles, des militantes presque toujours. En face, des femmes, parfois aussi des hommes, des adolescents qui se demande si la première fois c’est bien comme dans les films pornos, des jeunes femmes qui se retrouvent face à une grossesse non désirée, des professionnels de santé qui veulent améliorer leur pratique, et bien d’autres. – Être un mouvement féministe et d’éducation populaire, s’adresser à toutes les femmes, en essayant de ne laisser personne de côté. Une ambition complexe, usante mais nécessaire. – Pour parler de sexualité, ici pas de tabous mais de l’humour, du décalage. Comme outils pour les actrices du Planning, dans leurs actions, mais aussi pour les auteurs du film, pour évoquer certaines notions complexes, certains sujets délicats, à travers des performances théâtrales, musicales, plastiques.

> Présentation plus détaillée et soutien financier

Numéros de téléphone du Planning Familial dans la région Hauts-de-France : Chauny (06 88 85 45 47), Cambrai (03 27 70 70 59), Douai (03 27 87 28 96), Lille (03 20 57 74 80), Maubeuge (03 27 67 00 32), Lens (03 21 28 43 25), Compiègne (06 09 10 61 09). Site internet du Planning Familial du Nord et du Pas-de-Calais : www.planningfamilial-npdc.org

Lille : 2e édition du festival « Les mauvais jours finiront »

lundi 17 avril 2017

Du jeudi 27 avril au lundi 1er mai 2017 au cinéma L’Univers, à la Maison des syndicats CNT, au Cagibi, au CCL, dans la rue…

Projections-débats, concerts, salon du livre, théâtre, dessins libres et sérigraphies, réalisation de pochoirs, expo photo et peinture, block party, cantines véganes, etc.

Pour en savoir plus, voir le programme complet sur https://lesmauvaisjoursfinirontlille.wordpress.com/

PS : Le titre du festival est une référence à « La semaine sanglante », chanson de Jean-Baptiste Clément écrite en 1871 pendant la Commune de Paris. Pour en savoir plus sur cette chanson, lire ici. Pour en écouter une version interprétée par la Compagnie Jolie Môme, cliquer ici.