Articles avec le tag ‘enseignement’

Éducation : exigeons le retrait du « livret scolaire unique » !

dimanche 5 février 2017

Le bulletin Classes En Lutte (cf. lien de téléchargement ci-dessous) consacre son numéro de février 2017 au LSU (livret scolaire unique). La fédération CNT des travailleuses et travailleurs de l’Éducation y expose brièvement les raisons majeures pour lesquelles elle exige le retrait de ce nouveau livret qui lui apparaît comme un outil de fichage généralisé des élèves du CP à la 3e. Pour permettre aux parents et enseignant.es de s’y opposer collectivement, un modèle de motion pour les Conseils d’école ou CA de collège est proposé en page 2.

Sur le même sujet et parallèlement à ce numéro de Classes En Lutte, la CNT éducation a réalisé un argumentaire plus détaillé (cf. liens de téléchargement ci-dessous).

Liens de téléchargement de Classes En Lutte et de l’argumentaire :

Livret scolaire unique numérique (LSUN) : le casier scolaire

mardi 29 novembre 2016

Avec la mise en place du livret numérique scolaire unique du CP à la 3e, nous assistons à l’accélération du fichage généralisé. Big Brother va très bientôt watching you !

Il s’agit pour les enseignants de renseigner sur internet les compétences acquises par les élèves. Ces compétences seront accompagnées de toutes les attestations possibles, remarques des profs, éléments relatifs à la vie scolaire (absences, retards, comportement, attitudes) et des dossiers éventuels sur les difficultés scolaires ou de santé.

Un vrai régal pour les patrons et le ministère de l’intérieur. En effet, toutes les institutions, notamment policières, auront accès aux données recensées, conformément aux diverses lois votées ces dernières années : loi du 5 mars 2007 sur la « prévention de la délinquance » et le « secret professionnel partagé », loi du 7 mars 2016 sur le « droit de communication » réservé aux préfets.

D’un livret personnel papier propriété des enfants et des parents des élèves, l’État s’arroge le droit d’un livret informatique qu’il serait seul en mesure de valider, supprimer, amender.

En plein état d’urgence indéfiniment renouvelé, encore sous le coup de la répression judiciaire et des violences policières anti-syndicales, dans les ZAD, contre les migrant.e.s, les élèves sans-papiers ou les quartiers populaires, ce fichage est intolérable.

La CNT exige le retrait de ce livret numérique, encourage les enseignants à ne pas le renseigner et à s’organiser collectivement pour obtenir son abolition.

Fédération CNT des travailleuses-eurs de l’Éducation

La rentrée et son monde

samedi 3 septembre 2016

Communiqué de la fédération CNT des travailleurs/euses de l’Éducation (FTE) :

La rentrée et son monde

Les drames se sont succédé cet été et cette rentrée ne s’annonce pas réjouissante. Enfermés dans leurs délires sécuritaires et racistes, les politiciens enchaînent les propositions stupides : envoyer les recalés du Bac à l’Armée (Sarkozy), organiser des « test de radicalisation » dans les collèges et lycées (Geoffroy Didier, vice-président LR en Île de-France) et Fillon veut récrire les programmes d’histoire pour « retrouver la confiance dans notre patrie ». Les rendez-vous de l’an prochain s’annoncent joyeux pour l’École. Pour sa dernière rentrée, la droite socialiste, elle, gère son auto-suffisance. Le primaire doit se satisfaire de la « refondation » de l’École, ses rythmes et ses nouveaux programmes. Le secondaire doit appliquer LA réforme du Collège malgré une opposition affichée de toute la profession. Quant aux collègues aides éducateurs, aides de vie scolaire, professeurs vacataires, ils restent malmenés et cadenassés par des contrats précaires.

Loi Travail, saison 2

Heureusement, la saison 1 contre la loi Travail a révélé d’autres choix pour une autre École et un autre monde ! La CNT éducation, ses militantEs y ont pris leur part. Sans attendre, dans les luttes, c’est au quotidien, avec nos élèves, qu’il faut tenter de bâtir une pédagogie de l’émancipation. Pour cela, il n’y a pas d’autres alternatives que l’engagement dans des pédagogies pour le peuple, pour reprendre les mots de Freinet. Pas d’autres alternatives que de montrer notre détermination à combattre, tous ensemble, quels que soient nos statuts et nos contrats, le pouvoir des chefs, inspecteurs et autres ministres pour exiger la titularisation de tous les contractuels, des formations ambitieuses et de réelles augmentations de salaires. Pas d’autres alternatives que s’engager contre la loi Travail et son monde. Le jeudi 15 septembre : grève générale !

(suite…)