Articles avec le tag ‘18 mars’

La R’vue : un cabaret engagé !

jeudi 2 mars 2017

Samedi 18 mars 2017 à Hem, la compagnie L’Aventure présente sa revue. Finies la grisaille et la pensée unique ! La R’vue débarque et passe à la moulinette l’actu du monde à sa sauce cocktail énergétique. Au menu de ce cabaret satirique : théâtre, musique, slam et même des patoisantes ! Une réponse poétique et politique à la résignation et un appel à l’action. Un r’mue méninges foldingue sur l’actualité et l’état de notre société, pour tordre le coup aux préjugés, aux peurs, à la neurasthénie… Banzaï !!! Une création collective du Théâtre de L’Aventure *. Avec Jean-Maurice Boudeulle, Pierre Boudeulle, Maxime Sechaud, Raphael Bourdin ou Usmar (Quentin Vanhersel) et Louise Wailly.

Horaire : 20h30 – Tarifs : 8 € / 6 € / 3 € – Réservations : 03 20 75 27 01 – Plan d’accès

* Le Théâtre de l’Aventure est né en 1986 à Hem dans une cité de transit (La Lionderie). Il est aujourd’hui à la fois une compagnie et un lieu vivant de programmation, d’accueil, d’échange et d’ateliers. La compagnie crée (essentiellement à partir de la parole collectée au sein des ateliers et auprès des habitant.es) ses spectacles professionnels et tente de les diffuser partout où cela est possible, notamment au sein des quartiers populaires. Parallèlement au travail de la compagnie, l’Aventure propose toute l’année une dizaine d’ateliers à un tarif proportionnel aux revenus et répond aux sollicitations ponctuelles de structures sociales, éducatives ou scolaires (ateliers, stages, sensibilisations diverses). En partenariat avec la Ligue de l’Enseignement Nord Pas-de-Calais, l’Aventure mène aussi un travail d’accompagnement auprès des anciens des ateliers (constitués en groupes autonomes) et auprès de compagnies amateurs.

Du 17 au 31 mars, mobilisation des travailleur.se.s de la Fonction publique contre la loi Travail et pour l’augmentation des salaires

mercredi 16 mars 2016

Dans les trois versants de la Fonction publique (d’État, territoriale et hospitalière), le contexte actuel est marqué à la fois par la lutte contre le projet de loi El Khomri et pour l’augmentation des salaires.

Contre le projet de loi El Khomri

poissons-cnt-s-unir-pour-resisterLa casse du Code du travail ne concerne pas que les salarié.e.s et futur.e.s salarié.e.s du secteur privé. En effet, si la loi El Khomri est votée, elle confortera les attaques que le gouvernement mène en parallèle contre le statut de la Fonction publique. Par conséquent, sur ce plan comme bien d’autres, il est extrêmement important que les travailleur.se.s relevant du statut de la Fonction publique soient aux côtés des travailleur.se.s et futur.e.s travailleur.se.s relevant du Code du travail. De plus, n’oublions pas que de plus en plus de contrats de travail signés dans la Fonction publique sont des contrats de droit privé.

Pour l’augmentation des salaires

public-prive-non-a-austerite-salarialeLa politique d’austérité salariale menée par le gouvernement à l’encontre des travailleur.se.s de la Fonction publique aboutit à une baisse incessante de leurs revenus. Le gel du point d’indice en vigueur depuis juillet 2010 est particulièrement inacceptable (tout comme le sont la stagnation du SMIC dans le secteur privé ainsi que le gel des retraites et celui des prestations sociales). Et ce n’est pas une revalorisation aux alentours de 1 % – comme cela a été évoqué ce 16 mars par le gouvernement – qui règlera les choses ! [pour des infos plus récentes à ce sujet, voir la mise à jour publiée ci-dessous  *]

Face à cette situation, la CNT appelle tou.te.s les travailleur.se.s de la Fonction publique à se mobiliser sur les bases suivantes :

  • Revalorisation immédiate du point d’indice (pas de salaire net inférieur à 2 000 euros).
  • Rattrapage des pertes de salaires subies depuis 6 ans.
  • Réduction des inégalités salariales par une augmentation du point d’indice inversement proportionnelle au niveau du salaire (l’augmentation du point d’indice doit être plus forte pour les bas salaires).
  • Parallèlement à l’augmentation des salaires, relèvement des minima sociaux, des contrats précaires, des contrats d’apprentissage, des indemnités chômage et des retraites.
  • Intégration des primes dans le salaire fixe pour mettre fin à la mise en concurrence perpétuelle des travailleur.se.s et augmenter leur retraite.
  • Titularisation des personnels précaires, création d’emplois statutaires et financement des services à la hauteur des besoins pour permettre d’assurer un service public de qualité et de proximité.

banderole-CNT-Nord-Pas-de-Calais-web-encadreeMais la CNT ne pense pas qu’une seule journée d’action suffira à faire entendre raison à l’État-patron. Ce dernier est engagé, comme les patrons du secteur privé, dans une incessante bataille pour réduire, non seulement les salaires, mais aussi les droits des travailleur.se.s. Pour nous, la mobilisation – pour être réellement efficace – doit s’amplifier et se durcir. Que cela soit avec les patrons du privé comme avec l’État-patron, le dialogue social est une mascarade. Les patrons ne comprennent que le rapport de force. À nous de le construire !

Préavis de grève du 17 au 31 mars

Afin que les personnels de la Fonction publique puissent participer aux mobilisations en cours (celles pour l’augmentation des salaires et celles contre la loi El Khomri), des préavis de grève ont été déposés par plusieurs fédération syndicales présentes dans la Fonction publique (CGT, SUD, CNT…). Ces préavis couvrent l’ensemble des agents des trois versants de la Fonction publique pour les journées suivantes (de 0 à 24h) : 17 mars, 18 mars, 19 mars, 20 mars, 21 mars, 22 mars, 23 mars, 24 mars, 25 mars, 26 mars, 27 mars, 28 mars, 29 mars, 30 mars et 31 mars. En fonction des réponses qui seront apportées par le gouvernement, d’autres prévis seront déposés au-delà du 31 mars.

resistance> Rappels importants sur le droit de grève
> Affiche de la CNT 59/62 pour l’augmentation des salaires
> Tract de la CNT 59/62 pour l’augmentation des salaires
> Affiche de la CNT 59/62 contre la loi El khomri
> Affiche de la CNT 59/62 « Toutes et tous en grève ! »
> Affiche de la CNT 59/62 « Grève générale contre la loi Travail ! »
> Affiche de la CNT 59/62 sur la nécessité d’une grève illimitée

——————————————————————————————————–

* Dernières nouvelles :

Jeudi 17 mars, le gouvernement a fait connaître sa décision concernant la revalorisation du point d’indice. Celui-ci sera augmenté de 1,2 % et cette hausse se fera en deux temps : 0,6 % le 1er juillet et 0,6 % le 1er février 2017. Même si cette décision met fin au gel des salaires dans la Fonction publique, le compte n’y est pas ! Rappelons en effet que l’indice de la Fonction publique a très peu augmenté de 2000 à 2010 (+ 12 % alors que l’inflation, elle, grimpait parallèlement de 24 %) et que de 2010 à aujourd’hui, les fonctionnaires ont perdu en moyenne 3000 euros par an du fait de l’inflation, du gel du point d’indice et de l’augmentation des cotisations retraites. Ne serait-ce que pour rattraper les pertes de pouvoir d’achat subies depuis 2010, il faudrait que le point d’indice soit augmenté aujourd’hui d’au moins 7 %. Il importe par conséquent de poursuivre la mobilisation engagée depuis plusieurs mois.

En termes d’action et de calendrier, la grève nationale du mardi 22 mars pour les salaires n’est pas annulée mais il est fort possible que des collègues qui avaient prévu de la faire préfèrent se reporter sur le jeudi 24 mars, date à laquelle le projet de loi El Khomri sera présenté au Conseil des ministres.

> Tract de la CNT pour cette mobilisation du 17 au 31/03 dans la FP

Le 18 mars : projection-débat d’un film sur les motivations, les actions et le procès du collectif des déboulonneurs de Lille

lundi 22 février 2016

En juin 2015, plusieurs militant-e-s antipub du Collectif des déboulonneurs de Lille passaient en procès pour « barbouillage de panneaux publicitaires » et « refus de prélèvement ADN ». Début 2016, les objecteurs de croissance lillois ont sorti un film intitulé « Et vos rêves ? » qui présente les motivations et les actions du collectif ainsi que la préparation du procès et le procès lui-même.

Vendredi 18 mars 2016 à 19h30 précises (entrée gratuite),
la CNT organise dans ses locaux (32 rue d’Arras à Lille) une projection de ce film
suivie d’un débat avec une militante et un militant du collectif.

Petit extrait du film :