2 juin 2017

Communiqué N°38 du Collectif des Olieux

Note devant la salle Courmont expliquant le rapport de la réunion publique

REPORT DE LA REUNION PUBLIQUE DU 31/5 : HISTOIRE VRAIE

« Réécrire l’histoire est une chose, MENTIR AUX HABITANTS EN EST UNE AUTRE »

Mardi 30 mai, c’est à Wazemmes qu’une réunion publique, avec la présence attendue de Martine Aubry, avait eu lieu. Comme cela était prévu ce soir à Moulins, nous, les habitants, étions invités à venir « discuter en toute liberté ».

Martine Aubry a fui lâchement le dialogue promis avec les habitants de Wazemmes, ayant appris que le collectif des Olieux (jeunes et soutiens) était présent dans la salle, pour l’interpeller à nouveau autour de la question des jeunes mineurs isolés laissés en galère dans les rues de Lille (quelque soit le quartier), dans des conditions de vie honteuses et déplorables (nombreux sont toujours à la rue, sans solution d’hébergement).

D’emblée, les élus présents démarrent les débats en excusant hypocritement l’absence de Martine Aubry à la réunion en faisant porter le chapeau aux jeunes : elle aurait eu peur que toute la réunion se cristallise sur ce problème « épineux ».

Pas de bol, personne n‘a marché dans la combine du diviser pour mieux régner…et des habitants se sont révoltés et indignés contre ce discours méprisant des élus municipaux et les défections répétées de la Maire (toujours une bonne raison !), à ce genre de rencontres censées trouver de réelles solutions.

En effet, plusieurs personnes présentes sont sorties de la salle ou ont pris la parole pour exprimer leur désapprobation vis-à-vis du discours honteux et haineux de la mairie et exprimer leur solidarité envers des jeunes.

Nous ne comprenons pas l’excuse du risque invoqué de perturbation, car les échanges, hier, entre jeunes et habitants furent nombreux, positifs et très enrichissants pour tout le monde.

Finalement les organisateurs ont poussé plus ou moins violemment les jeunes et soutiens vers la sortie sans aucune réponse et laissant tout le monde dans la frustration et dans l’incompréhension de leurs attitudes.

Le « Venez discuter en toute liberté », inscrit sur l’invitation du tract … Madame Aubry, de qui se moque-t-on ?

SI LE MENSONGE ET LA LÂCHETÉ NE TUENT PAS, ET HEUREUSEMENT D’AILLEURS, VOTRE ATTITUDE CONTRIBUE À INSTAURER ET À CONSTRUIRE UN CLIMAT DE HAINE ENTRE LES GENS ! ET POUR TOUT CELA, ON NE VOUS REMERCIE PAS !

Collectif des Olieux, le 31 mai 2017.

2 juin 2017

Communiqués N°37 du Collectif des Olieux

Communiqué 37 / Collectif des Olieux

Parc des Olieux, le 30 mai 2017

Depuis la veille au soir, 25 jeunes occupent le parc des Olieux. Pendant la période du ramadan, les paroisses qui leur donnaient un lit et un repas leur ont aussi fermé les portes. Parmi ces jeunes, beaucoup sont reconnus mineurs ou en évaluation et donc sous la responsabilité du Département. Mais depuis plusieurs mois, la situation se dégrade, ce dernier assure de moins en moins ses fonctions et ses obligations. Fuyant totalement ses responsabilités et allant même à l’encontre des décisions de justice (juge des enfants et tribunal administratif), le département, leur refuse l’hébergement, la scolarisation, le suivi social, et un accès aux soins. Les autres jeunes, étant dans le même flou administratif, ont exactement les mêmes besoins !

L’occupation du parc n’est pas un choix, c’est la seule possibilité qu’il leur reste pour rendre visible leur situation et ne pas rester isolés. En permanence, l’ensemble des institutions (département, préfecture, marie..) tente de nous faire croire qu’il n’y a plus de jeunes laissés à la rue, alors que ces 25 jeunes qui se sont re-installés sur le parc, ne représentent qu’une petite partie de ceux qui continuent à zoner sur Lille, ville solidaire et écologique ! Car ici, les espaces verts, qui sont “EUX” à protéger, ont visiblement plus d’importance que les personnes ! Tant que cette situation ne changera pas, nous resterons mobilisés pour que de réelles solutions soient trouvées pour l’ensemble de ces jeunes.

09h10

La police arrive au Parc, avec comme d’habitude des moyens disproportionnés. Ils intimident tout le monde, et procèdent à un contrôle d’identité, marqué par le mépris et les réflexions malvenues. « Allez faire une promenade en ville, il fait beau ! », « Partez sur la côte pour vous baigner, trouver un job d’été, genre installer des parasols », « ou mettez vos tentes sur l’autoroute A1 ! », dixit les policiers. Ils ordonnent ensuite de dégager rapidement l’espace du parc, craignant une installation durable qui les rendrait visibles et qui permettrait un élan de solidarité. Dans l’obligation de ranger les tentes et le matériel de couchage, nous quittons le lieu tous ensemble… Les jeunes s’écrient: MAIS OÙ ALLER ? NOUS N’AVONS NULLE PART OÙ DORMIR! TOUJOURS PAS D’ÉCOLE, ET PAS DE PRISE EN CHARGE DU DÉPARTEMENT !

Un toit pour une vie, une scolarisation pour un avenir ! Partout chez nous !

collectifdesolieux@gmail.com

2 juin 2017

Meeting Relaxe et Amnistie

Un-e camarade de la CNT Lille y sera présent. Ce soir dès 17h30 à la Bourse du travail de Lille.