Défendons nos intérêts de classe et nos acquis sociaux !

Mandaté et promu par la classe possédante propriétaire de la quasi-totalité des médias, Macron et son gouvernement, après une rapide comédie de consultation des « partenaires sociaux » et de « dialogue social », ont publié leurs ordonnances visant à imposer la réforme du Code du travail avant la fin du mois de septembre. Le gouvernement rentre immédiatement dans le vif du sujet : il s’agit tout simplement de donner au patronat le pouvoir de faire régner “le droit du plus fort”, le sien.

Macron s’inspirerait du modèle allemand où 23 % des salarié.e.s sont en situation de pauvreté, où la précarité touche une grande partie des travailleurs.ses, où les chômeurs.ses sont stigmatisé.e.s et doivent accepter n’importe quel emploi, utile ou nuisible, digne ou indigne, où les retraité.e.s doivent retravailler afin de compléter des retraites insuffisantes…Macron livre les salarié.e.s sans droit et sans protection, à un patronat immuable, brutal, jamais repu, jamais rassasié.

Le 12 septembre sera la première journée de mobilisation contre les ordonnances qui poursuivent la destruction du droit du travail. Seule une mobilisation longue et de grande ampleur fera reculer ce gouvernement. Ces mesures nous concernent toutes et tous et il est évident qu’au fur et à mesure des annonces gouvernementales, des oppositions toujours plus fortes, toujours plus nombreuses se feront entendre et se fédéreront.

Premier rassemblement :

Manifestation régionale,
le 12 septembre,  Porte de Paris à 14 h 30

 

Tract du STT59

Tract de l’intersyndicale CNT FO FSU SUD du Département du Nord

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu