Manifestation le 19 novembre à Lille pour la fermeture du bar raciste « La Citadelle »

Appel inter-organisationnel :

manif-contre-bar-la-citadelle-lille-19nov2016Génération Identitaire a ouvert fin septembre 2016 à Lille un bar réservé exclusivement aux personnes de « race blanche et de religion chrétienne ». Le responsable du bar proclame ouvertement sa volonté d’être « le quartier général » d’une « France blanche et chrétienne » pour la « reconquête de nos villes occupées par des populations étrangères ». L’existence de ce bar ségrégationniste est une insulte pour la population lilloise. Quatre ans après la fermeture de « La maison flamande » à Lambersart, nous refusons que ces racistes radicalisés déversent impunément leur idéologie haineuse et organisent leurs milices anti homosexuel-les et anti démocrates…

Une manifestation organisée dans l’urgence a rassemblé plus de 500 personnes le 24 septembre et, en un mois, 67 000 personnes ont signé la pétition exigeant la fermeture de ce bar ! Ni la Mairie ni la Préfecture n’ont engagé des démarches sérieuses et efficaces. Pire, la Préfecture a tenté d’interdire la manifestation antiraciste et a mobilisé un impressionnant dispositif policier pour protéger l’inauguration du bar !

L’existence de ce bar est une injure aux valeurs humanistes proclamées dans la Charte des nations unies de 1945, dans la déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948, dans le préambule de la Constitution de la cinquième république de 1958, dans la loi relative à la lutte contre le racisme de 1972. Elle tombe sous le coup de l’article R.625 du Code pénal. « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

C’est pourquoi nous demandons la mise en œuvre de tous les moyens d’investigation, de contrôle et de sanctions dont disposent la Préfecture du Nord et la Mairie de Lille pour faire cesser le trouble à l’ordre public que constitue l’existence de ce club-bar qui préconise et pratique la discrimination. L’ouverture de ce bar est d’autant plus grave qu’elle se situe dans un contexte de développement du racisme, de la xénophobie, de l’homophobie et de montée des volontés d’exclusion (tentatives de déchéance de nationalité, manifestations contre le mariage pour tous, droite « décomplexée » sur les bases de l’extrême-droite, rejet des réfugiés, déclarations de droite et de gauche contre les immigrés dans le cadre de la pré-campagne des élections présidentielles). Cette politique de création de boucs-émissaires (les jeunes des quartiers, les roms, les sans-papiers, les musulmans…) permet de détourner la colère de la population qui subit depuis des années les politiques anti-sociales, anti-démocratiques et anti-écologiques.

Face au poison du racisme que diffusent au sein de la société les identitaires du bar « La Citadelle » – poison mortel non seulement pour les victimes du racisme, mais aussi pour l’ensemble de la population – nous invitons les citoyens, les jeunes, les salariés, les chômeurs, toutes celles et tous ceux qui défendent et font vivre l’humanisme et la fraternité, à se rassembler et à manifester pour la fermeture du bar « La Citadelle » samedi 19 novembre à 14h30, place de la République à Lille.

Premiers signataires : Ligue des droits de l’Homme, MRAP, CSP 59, Union nationale des lycéens, FUIQP, Théâtre de l’Opprimé, JC, SUD Solidaires, SUD Étudiant, FSU, CNT, UNEF, UEC, CGT (UD et UL), Joe Dabit pour les signataires de la pétition
Print Friendly

2 réponses

  1. guillaume dit :

    Non à la haine de l’autre , ne laissons pas se préparer une autre guerre !

  2. Touré Catherine dit :

    Restons serein, la haine envers l’autre n’est que la manifestation d’un profond malaise vécu par 70 % de la population : malaise économique, nos revenus nous permettent seulement de nous loger et de nous mal nourrir. Sociétal, le melting pot montre ses limites en temps de rigueur : je ne hais pas les autres, mais je désire garder la priorité face aux autres. Et les autres ce sont les communautés issues de l’immigration.Auparavant c’était le voisin du deuxième ou 3ème étage.
    Cependant il est nécessaire d’être intraitable sur le fond, et donc dénoncer tout acte de ségrégation comme ce bar si “français” de Lille.

Laisser un commentaire