2

À Valenciennes, le 25 février : manifestation de soutien aux salariés de Vallourec et rassemblement en solidarité avec un salarié de Bombarbier

Jeudi 25 février 2016 à Valenciennes, une manifestation est organisée en soutien aux salariés de l’entreprise Vallourec *. Salarié-e-s et habitant-e-s du Valenciennois se mobilisent. Au-delà de Vallourec, c’est le sentiment de voir tout le patrimoine industriel de la région se déliter qui révolte une part de plus en plus importante de la population. Contre la casse économique et sociale organisée au nom de la de rentabilité mais dont le but est en fait de permettre aux actionnaires de mieux se remplir les poches, RDV à 10h sur la place d’Armes.

* Vallourec est un fabriquant de tubes en acier. Le site de Saint-Saulve, près de Valenciennes, comprend une aciérie et une tuberie. Le 1er février, la direction de l’entreprise a annoncé son intention de fermer un laminoir et de supprimer 300 postes (sur les 900 que compte la tuberie). À plus ou moins brève échéance, cette mesure devrait entrainer la fermeture totale du site. Les dividendes perçus par les actionnaires de Vallourec sont pourtant au beau fixe. D’autre part, l’entreprise bénéficie d’aides importances de la part de l’État (CICE, allègements de charges divers et variés, apport de 500 millions d’euros au capital de l’entreprise via la Banque publique d’investissement et la Caisse des dépôts) et des collectivités territoriales (voir par exemple les 25 millions d’euros que la Région a consacré dernièrement à la réparation des friches Vallourec situées près de Valenciennes et Anzin).

 
Le même jour à 9h, les syndicats SUD du Valenciennois appellent à un rassemblement devant le tribunal des prud’hommes de Valenciennes (118 rue de Paris) pour soutenir Fabien, un salarié de l’entreprise Bombardier (site de Crespin) licencié abusivement. Après 30 années de travail, Fabien ne reçoit depuis 18 mois aucune aide ni même aucune indemnités d’allocation-chômage (pour cause de maladie). Alors que sa santé se dégrade chaque jour davantage, il vient d’entamer une grève de la faim. Fabien demande à être jugé équitablement par une instance devant laquelle il demandera sa réintégration dans l’entreprise. Petite précision : le DRH lui ayant signifié la décision de l’entreprise est membre de la juridiction prud’homale valenciennoise !

stics-59

2 commentaires

  1. Retraité LA CGT,je soutiens la CNT en lutte contre la casse de l’emploi chez Vallourec et en solidarité avec un salarié de Bombardier. LA CGT 50 retraité

  2. Merci pour ton soutien camarade ! Cela étant dit, la CNT n’a fait que relayer l’information de l’intersyndicale du site Vallourec de Saint-Saulve (pour ce qui concerne cette entreprise) ainsi que celle de l’UIL Solidaires du Valenciennois (pour ce qui concerne l’entreprise Bombardier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.