0

Rassemblement à Lille à l’appel de l’intersyndicale de la DREAL

Mercredi 17 juin 2015, Marylise Lebranchu – Ministre de la fonction publique – sera à Lille pour rencontrer le Préfet de région dans le cadre de la fusion du Nord Pas-de-Calais et de la Picardie.

À cette occasion, l’intersyndicale de la DREAL – Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (service déconcentré du Ministère de l’écologie et du développement durable)  – organise un rassemblement devant la préfecture, place de la République à Lille, pour protester contre les conséquences qu’aura la fusion au sein de cette administration. Un départ collectif partira de la DREAL de Lille à 11h45.

Communiqué intersyndical :

Nous, agents des DREAL Nord-Pas-de-Calais et Picardie, concernant le processus de fusion de nos services en cours :
– dénonçons le calendrier inepte de cette réorganisation,
– dénonçons le simulacre de dialogue social autour d’une proposition unique et unilatérale de macro-organigramme,
– dénonçons la logique comptable, en ETP, sans prise en compte de la qualité du service rendu in-fine, de l’intérêt des missions et postes, de l’expertise et compétences des agents,
– dénonçons l’absence de prise en compte des situations familiales et personnelles des agents,
– ne pouvons nous contenter des mesures d’accompagnement classiquement proposées et seulement esquissées à ce stade,
– avons de sérieux doutes sur l’organisation proposée de la future DREAL, tant en période transitoire, qu’à terme ainsi que sa pérennité,
– dénonçons ces prises de décisions en urgence en l’absence de rendus concernant la revue des missions, de vote définitif de la Loi NOTRé, de vision sur l’organisation de partenaires majeurs tel que le futur Conseil Régional, l’Agence Française de la Biodiversité…

Nous, agents des DREAL Nord-Pas-de-Calais et Picardie,
– demandons un vrai dialogue social,
– demandons un moratoire sur le calendrier annoncé,
– demandons la présentation systématique et argumentée de plusieurs scénarios alternatifs à chaque étape,
– demandons la réalisation et la présentation des audits préalables nécessaires à de telles prises de décisions,
– demandons, comme la réglementation l’exige, le même niveau d’information entre les représentants des personnels et l’administration,
– demandons une étude d’impact sur les “ressources humaines” approfondie préalable à la prise de décision,
– demandons la présentation des mesures concrètes d’accompagnement et des moyens réels mis à disposition,
– demandons des moyens supplémentaires pour cette réforme majeure, qui ne peut être menée aussi vite et sans les agents.

stics-59

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.