Belgique : vers un deuxième plan d’action intersyndical ?

Deux jours après la grève du 15 décembre 2014, les dirigeants des organisations syndicales belges ont accepté une concertation avec le patronat. Un premier accord a été conclu et il sera soumis prochainement au gouvernement. Mais cette concertation n’a pas de rapport direct avec le programme de « réformes » annoncé mi-octobre par le gouvernement. Elle apparait donc plutôt comme une façon de faire retomber la tension qui a été très forte pendant toute la durée du 1er plan d’action intersyndical (du 6 novembre au 15 décembre).

greve-generaleLe 13 janvier 2015, les dirigeants des organisations syndicales se réuniront pour étudier la possibilité d’un 2e plan d’action. La base militante de ces organisations syndicales, qui reste très mobilisée, saura-t-elle faire pression pour que le mouvement soit relancé et qu’un appel à la grève générale illimitée soit lancé ? Espérons-le car, dans le cas contraire, le gouvernement aura les coudées franches pour appliquer son programme d’austérité (retraite à 67 ans, blocage des salaires, augmentation des impôts, coupes claires dans les budgets de la Sécu et des services publics…) et pour prendre de nouvelles mesures encore plus désastreuses, poussé en cela par sa fraction ultra libérale (qui a le vent en poupe) ainsi que par la Commission européenne et le FMI.

Texte d’analyse sur le mouvement social en Belgique :
Le 15 décembre 2014, plusieurs lillois solidaires du mouvement social belge sont allés faire un tour à Tournai puis à Charleroi à l’occasion de la grève générale qui avait lieu ce jour-là en Belgique. Ils ont discuté avec des grévistes et pris des informations. À leur retour à Lille, ils ont rédigé un texte qui présente la situation, analyse le contexte syndical et brosse les perspectives s’offrant au mouvement ouvrier de ce pays. Au sommaire du texte qui nous a été transmis pour publication : Une mobilisation massive / Combattre l’austérité et les gouvernements libéraux / Le Front commun syndical, une tradition de concertation mais… / À Charleroi comme ailleurs, une base qui pousse / Quelles perspectives ? Syndicalisme de service ou grève illimitée ? Pour lire ce texte, cliquer ici
Print Friendly

Laisser un commentaire