Les hôpitaux publics en danger

chat-cnt-santéDepuis un peu plus de 10 ans, les gouvernements successifs sacrifient les hôpitaux publics au nom d’une vision purement comptable.

C’est ainsi que les 19 établissements de la région souffrent actuellement d’un déficit de plusieurs millions d’euros et que 8 d’entre eux (au moins) sont dans une situation difficile. Conséquence : pour équilibrer leur budget, ces établissements ont recours à la “tarification à l’activité”, un système qui les amène à privilégier les actes les plus rentables au détriment d’un grand nombre d’activités dont la population a pourtant grandement besoin.

Les hôpitaux publics ne peuvent pas être gérés comme des cliniques privées ! Conformément à la mission qui normalement est la leur, ils ne devraient pouvoir choisir ni les pathologies qu’ils traitent ni leurs patients. Pour cela, il faut supprimer le système de “tarification à l’activité” et renouer avec un mode de financement forfaitaire. Pour un hôpital public au service de tous et toutes, pour un accès aux soins réellement démocratique, mobilisons-nous !

Print Friendly

Laisser un commentaire