0

Éducation prioritaire : les REP dans la rue !

Éducation prioritaire :
donner plus à ceux & celles qui en ont moins !

L’éducation prioritaire est un dispositif qui, dans les écoles et les collèges, tente de pallier les inégalités socio-culturelles pour contribuer à la réussite scolaire des enfants de milieux populaires. La nouvelle carte des réseaux d’éducation prioritaire (REP, ex ZEP) sera officialisée début 2015. Elle s’inscrit dans le cadre des politiques anti-pauvres menées par le gouvernement. En effet, pour ce dernier, il s’agit de détruire peu à peu l’éducation prioritaire, en commençant d’abord par une réduction du nombre d’établissements et de quartiers « bénéficiant » du dispositif.

Dans le Nord Pas-de-Calais, pour des raisons de “redéploiement” (technique consistant à déshabiller Pierre pour habiller Paul), 11 collèges ainsi que les écoles maternelles et élémentaires qui y sont rattachées * devraient sortir du dispositif, ce qui va entraîner pour eux une baisse de moyens **. Des opérations « écoles et collèges morts » (menées par les parents d’élèves) et des grèves (de personnels) ont eu lieu ces derniers jours. D’autre part, le 3 décembre 2014, des parents d’élèves mobilisés et plusieurs syndicats de l’Éducation (dont celui de la CNT 59/62) appelaient à un rassemblement devant le rectorat de Lille pour : 1) dénoncer le budget actuel, enveloppe fermée entraînant une politique à moyens constants alors que la situation nécessiterait de mettre le paquet pour les classes populaires – 2) dénoncer l’inégalité de traitement par rapport à d’autres académies – 3) dénoncer l’opacité des critères en matière de création ou de suppression de réseaux – 4) peser sur le ministère dans le but d’obtenir la création dans la région de réseaux supplémentaires (sans aucun redéploiement). Le rassemblement qui a réuni 400 personnes (dont de nombreux parents accompagnés de leurs enfants) s’est mué très vite en manifestation et s’est déplacé, pères Noël y compris, jusqu’à la préfecture du Nord. De nouvelles actions seront organisées prochainement avec comme objectif de maintenir la pression jusqu’au comité ministériel du 17 décembre.
 

* Liste des communes concernées : Comines, Poix-du-Nord, Wallers, Bully-les-Mines, Calonne-Ricouart, Carvin, Guînes, Hersin-Coupigny, Leforest, Noyelles-sous-Lens, Rouvroy.
** Pour les collèges : augmentation du nombre d’élèves par classe et diminution des heures d’accompagnement. Pour les écoles : équipes enseignantes moins stables, fermetures de classes, augmentation du nombre d’élèves par classe et remise en cause de l’accueil des 2 ans en maternelle.

ssec-59-62

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.