Censure lors de la cérémonie du 11 novembre à Notre-Dame-de-Lorette (62)

dessin-de-Jacques-TardiLe 11 novembre 2014, à proximité de la nécropole « Notre-Dame-de-Lorette » (62), François Hollande a inauguré “L’Anneau de la Mémoire”, un monument portant les noms des 579 606 soldats tués dans le Nord Pas-de-Calais pendant la 1ère guerre mondiale.

Accompagné de Daniel Percheron, président du Conseil régional, François Hollande s’est arrêté pour écouter les discours de trois jeunes choisis par leur lycée respectif pour présenter le parcours de plusieurs soldats ayant participé aux combats. Parmi ces trois jeunes : Emma, une élève du lycée Fénelon de Lille.

Un moment qui se voulait humaniste et démocratique mais dont on apprend maintenant – à la lecture d’un article publié ce jour dans « L’Humanité » – qu’il a reposé sur un acte de censure ! *

Pour en savoir plus, voir ici : Ce qu’Emma n’a pas pu dire devant François Hollande

* Rien d’étonnant quand on sait que les responsables de la grande boucherie de 14-18 sont les ancêtres des gouvernants et des capitalistes d’aujourd’hui ! Rien d’étonnant non plus quand on sait que sont les mêmes qui, actuellement, organisent ou justifient les interventions militaires de la France en Afrique ou au Moyen-orient (au nom des droits de l’Homme mais, en fait, pour le plus grand profit de l’impérialisme politico-économique de l’État et du capitalisme français) !
Print Friendly

Laisser un commentaire