À propos du vote FN lors de l’élection européenne 2014

FN-eteindre-la-flammeLors des élections européennes du 25 mai 2014, le FN – dans notre région – a obtenu 35,15% des suffrages exprimés, dont 32,78% dans le Nord et 38,87% dans le Pas-de-Calais. Au palmarès des régions ayant le plus voté pour le FN, notre région arrive donc deuxième, juste derrière la Picardie (38,39%).

Mais, sans vouloir minimiser le poison que représente le FN, quelques remarques s’imposent.

Pour dépasser l’exemple régional, considérons les résultats obtenus par le FN sur le plan national à l’occasion de cette élection (24,85% des suffrages exprimés) et comparons-les avec ceux obtenus lors de la présidentielle 2012…

Résultats en pourcentages :
– Élection présidentielle de 2012 : 18,3% des suffrages exprimés
– Élection européenne de 2014 : 24,85% des suffrages exprimés

Résultats en nombre de voix :
– Élection présidentielle de 2012 : 6 421 426 voix pour 36 584 399 votants
– Élection européenne de 2014 : 3 805 070 voix pour 16 601 058 votants

Contrairement à ce que peuvent laisser penser les résultats en pourcentages, il n’y a pas plus de votants FN en 2014 qu’en 2012 (la différence s’expliquant notamment, pour l’élection européenne de 2014, par une dissémination des voix PS et UMP au profit d’une multitude de petites listes). Et cela, même si le FN multiplie quasiment par 4 le score qu’il a obtenu lors de l’élection européenne de 2009 (1,1 million de voix).

Autres raisons de relativiser les 24,85% obtenus par le FN :

Ce pourcentage est calculé sur la base des suffrages exprimés. Or, ceux-ci ne prennent en compte ni les votes blancs, ni les votes nuls, ni l’abstention (à ce propos, signalons que le nombre d’abstentions et de vote blancs ou nuls affleure les 60%, soit plus de 27 millions d’abstentions et plus de 700 000 bulletins blancs ou nuls), ni bien sûr les adultes non inscrits sur les listes électorales.

Si l’on veut vraiment savoir ce que pèse vraiment le FN dans la société, il faut calculer ce pourcentage en prenant en compte le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales (44 100 000 environ), ce qui réduit le poids du FN à 8,63% environ. Et si on prend en compte l’ensemble de la population adulte, ce pourcentage tombe à 8,1% environ.

Même si c’est encore beaucoup trop, on est loin des 24,85% revendiqués par le FN ! Et cela laisse une place aux idées et aux valeurs que nous défendons !

Bien sûr, quelle que soit la méthode de calcul, les scores du FN demeurent préoccupants. D’autant plus préoccupants que c’est dans une partie importante de la jeunesse et dans la classe ouvrière (même si celle-ci a choisi principalement l’abstention) que le FN puise de nouvelles voix. Et encore plus préoccupants si l’on considère la banalisation des idées d’extrême droite par une partie non négligeable de la classe politique et de l’opinion publique !

Eric Dussart (CNT éducation 59/62)

Cet article a 3 commentaires

  1. Erreur : le sondage est sur le site de l’IFOP et a été réalisé pour l’Huma. Sur le site du point, ce n’est qu’un commentaire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu