0

Position de la CNT au sujet de la manif nationale « Maintenant ça suffit ! » du 12 avril à Paris

manifestation-point-interrogationSamedi 12 avril 2014, à l’initiative du NPA et du Front de Gauche, aura lieu à Paris une manifestation nationale intitulée « Maintenant ça suffit ! » pour protester contre la montée des idées réactionnaires et contre les mesures d’austérité imposées par l’actuel gouvernement.

Pourquoi la CNT a-t-elle décidé
de ne pas appeler à cette manifestation ?

  • La manifestation du 12 avril revêt avant tout un caractère de représentation politique. Dès lors, difficile pour la CNT de s’y inscrire en tant qu’organisation syndicale ! D’ailleurs, à l’exception de plusieurs UL, UD, UR, syndicats de branche et fédés, aucune confédération n’est signataire en tant que telle. De plus, la manifestation s’inscrit dans un contexte politique très particulier (préparation des européennes)… et des récupérations électoralistes sont à craindre !
  • Par son contenu, le tract d’appel national est un peu frileux à l’égard de l’actuel gouvernement de “gauche”. D’autre part, les mots d’ordre sont flous et, au-delà de la simple contestation, il apparait qu’il manque l’essentiel : un socle revendicatif !
  • Dans ce même tract, les organisateurs ont fait le choix de mettre en avant plusieurs “personnalités” (?!) du monde politique et syndical… une forme de leadership contraire à l’idée que se fait la CNT du mouvement social !
  • Enfin, la manifestation vise aussi à répondre aux « jours de colère » développés ces derniers mois par l’extrême droite. Mais, si la riposte n’est jamais vaine, le parallèle cantonne néanmoins et globalement les antifascistes à un rôle purement protestataire.

Nous comprenons qu’au vue de la situation, des travailleurs puissent souhaiter s’inscrire au cœur de toute initiative de protestation à la politique gouvernementale. Mais, en l’état, il n’apparaissait pas possible d’engager la signature de la CNT *.  Par contre, passées les élections européennes, la CNT pourrait appréhender différemment ce type d’initiatives.

Cela dit, si la CNT – au niveau confédéral – n’appelle pas à la manifestation du 12 avril, ses syndicats locaux et régionaux demeurent bien sûr libres d’y participer de la manière qui leur semblera la plus appropriée. A Metz par exemple, une initiative a pu être prise en vue de lui donner un écho local. A Paris, il est possible que des militants cénétistes aillent donner un coup de main aux collectifs de précaires/chômeurs qui y seront présents.

CNT 59/62

* A Lille, la CNT a été invitée par le PG et le NPA pour organiser avec d’autres organisations un départ collectif en autocar en vue de descendre à Paris le 12 avril. Un mot de remerciement leur a été envoyé (car on apprécie la démarche unitaire) mais, pour les raisons énoncées ci-dessus, l’UL-CNT de Lille a décidé de ne pas s’associer à cette initiative.

UR NPDCP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.