Pourquoi Roubaix a-t-elle été classée “ville la plus pauvre de France” ?

Selon une étude réalisée en janvier 2014 par le cabinet “Compas”, la ville de Roubaix est la ville la plus pauvre de France, 45 % de ses habitant-e-s vivant avec moins de 977 euros par mois (seuil de pauvreté). Principales raisons expliquant ce classement : un fort taux de chômage lié à l’histoire industrielle de la ville et à l’effondrement de ce secteur d’activité, une population composée de beaucoup de jeunes (ceux-ci étant plus touchés par le chômage que leurs aînés) et l’existence à Roubaix d’un parc immobilier plus accessible aux pauvres que dans d’autres villes de la métropole lilloise.

A propos de la casse de l’outil industriel roubaisien et de la responsabilité historique du patronat local (car, ne l’oublions pas, Roubaix – au début du XXe siècle – a été la capitale mondiale du textile et plusieurs dynasties familiales s’en sont mis plein les poches pendant de nombreuses années), on peut voir ou revoir Fortunes et infortunes des familles du Nord, un documentaire réalisé en 2008 par Gilles Balbastre. Ce documentaire propose “les portraits croisés d’une grande famille de négociants en laine de Roubaix/Tourcoing, les Dewavrin, et de leurs ouvriers, quelques années après la fermeture des usines dans la région et les délocalisations en Roumanie puis en Chine” (extrait de la présentation faite sur Wikipédia).

chomeurs-precaires-salaries-s-unir-pour-resister-cnt

campagne-cnt-richesses-bandeau-partageons-richesses

Print Friendly

Laisser un commentaire