0

Quel bilan suite à la grève de la faim menée cet hiver par les sans-papiers de Lille ?

avec_ou_sans_papier_webCommuniqué de l’union locale CNT de Lille :

L’union locale des syndicats de la CNT de Lille dénonce fermement l’attitude du préfet du Nord vis à vis des sans-papiers organisé-e-s au sein du CSP 59.

Cet hiver, ces sans-papiers avaient été contraint-e-s de mener une grève de la faim de plus de 70 jours face au refus de régularisation qu’on s’obstinait à leur opposer. Suite à la parole de la préfecture d’étudier les dossiers, la grève avait été suspendue en signe de bonne foi.

Depuis, seules 31 régularisations ont été opérées (et 9 d’entre elles avaient déjà été acquises au cours du mouvement). Nous notons également que 2 refus ont été reçus. De plus, des contrats de travail sont aujourd’hui demandés, et lorsqu’ils peuvent être fournis, la procédure n’avance pas davantage.

Ces faits récemment observés traduisent un manquement à la parole de l’État et laissent présager une stratégie de la division et du pourrissement de la lutte. Quel crédit accorder à la Préfecture dans de telles conditions ? Le “changement” annoncé l’année passée révèle en réalité une situation plus difficile encore que sous le gouvernement Sarkozy.

L’union locale CNT de Lille apporte donc son plein soutien au CSP 59 dans ses revendications et demande la régularisation de l’ensemble des dossiers présentés pendant la grève de cet hiver, ainsi que l’accord de la défense argumentée des dossiers pour le comité.

La CNT assure sa solidarité aux sans-papiers et appuiera les initiatives qui mèneront à la satisfaction de leurs revendications.

Le 25 juin 2013,
l’union locale CNT de Lille.

ul-lille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.