Clip annonçant la parution du livre « De l’autogestion, théories et pratiques » (éditions CNT-RP)

De l’autogestion, théories et pratiques” est un ouvrage collectif de 352 pages publié en mai 2013 par les éditions CNT région parisienne. Il explore deux aspects de l’autogestion, l’un historique, l’autre actuel, vivant, vivace, fait d’expériences, de réussites et parfois de déboires. Il s’agit d’éclairer une notion essentielle de la lutte des classes : le besoin viscéral de la classe exploitée de prendre ses affaires en main, tant dans l’entreprise que dans la société. À contre-courant des renoncements actuels, il est utile et nécessaire de revenir sur cette problématique émancipatrice. L’analyse de son itinéraire historique et politique nous permet d’en donner une définition renouvelée et pragmatique. Mais l’autogestion n’est pas, loin s’en faut, une théorie figée ou un dogme. L’aspiration à ce principe se conjugue au présent aux quatre coins de la planète. C’est ce qui distingue fondamentalement cette pratique. Elle doit être un fait, ici et maintenant, ou elle ne sera rien demain. Ce livre n’est pas une profession de foi. C’est un outil permettant d’enrichir notre compréhension, nos réflexions, nos luttes pour imaginer un autre futur.

Pour télécharger ce fichier vidéo de 8 Mo :
clic droit sur le lien puis “Enregistrer la cible du lien sous…”

Article de présentation, prix du livre et adresse pour le commander :

Choisir de réaliser un livre consacré à l’autogestion dans un contexte de recul des luttes sociales, de perte d’identité collective de classe, réalités qui génèrent le repli sur soi, celui de l’individu, celui du chauvinisme et du nationalisme, celui de la religion, du communautarisme, est une décision qui peut sembler à contre courant des vents dominants.

Pourtant, le même contexte suscite de fait un intérêt pour la question autogestionnaire : le capitalisme en crise est aux abois, les alternances socialistes ont jeté bas leurs défroques de pasteurs éclairés et progressistes pour ne proposer qu’un menu de régime dans lequel la sauce à la rigueur supplée celle de l’austérité. C’est la situation réelle, celle du chômage, de la précarité, des licenciements, de la pauvreté, du mal être social, du désespoir, de la mal bouffe, des loisirs aliénés, de la mise en concurrence des travailleurs à l’échelle de la planète qui met sur la table une très ancienne question : quelle société, pour quelles finalités non seulement à l’échelle d’un pays mais au niveau de la planète. Comme élément de débats, d’échanges, nous avons donc souhaité réaliser un ouvrage qui revienne sur la perspective autogestionnaire. Un retour aux sources de l’analyse, des débats qui sillonnent l’itinéraire de ce concept, de ses balbutiements pratiques à l’échelle de l’histoire mais également un regard pluriel qui essaie de mettre en évidence les réalisations concrètes qui se tissent ici et là-bas et qui mettent au cœur de l’activité présente la nécessité de prendre ses affaires en mains. Revenir sur ces tentatives dans lesquelles des mouvements agissent sans déléguer un avenir incertain à des spécialistes ou experts. Ainsi, nous abordons le présent autogestionnaire qui se construit au Chiapas, qui s’inscrit dans la pédagogie durant les moments forts de la lutte du peuple kanak, sans ignorer les précédents de l’Espagne libertaire. Car l’autogestion généralisée englobe l’ensemble du champ social et ne finit nullement aux portes de l’entreprise même si sur ce plan des contributions alimentent la réflexion, celles qui s’interrogent sur des services publics autogérés, sur la mise en chantier de coopératives paysannes qui entendent présenter non seulement une alternative sur le plan de la production mais également tisser de nouveaux liens au niveau de la distribution. Approches autogestionnaires sur la problématique de lutte contre les licenciements qui certes défendent l’emploi mais aussi les objectifs et moyens du travail, sur la réappropriation de l’écriture par ceux qui produisent. Et cette liste n’est pas exhaustive. Enfin, l’ouvrage “De l’autogestion, théories et pratiques” a été conçu de manière collective en fondant dans un même creuset une matière première issue de plusieurs sources tant théoriques et pratiques. Car l’enjeu est bien aujourd’hui, au-delà des emballages frelatés, d’affirmer une cohérence autogestionnaire dans les faits.

Pour commander l’ouvrage :

Éditions CNT-RP
33, rue des Vignoles
75020 Paris

Site web : http://www.cnt-f.org/editionscnt-rp

Prix : 15 € (pour les particuliers, ajouter 4 euros pour les frais de port) – Pour les librairies : 33% de réduction – Pour les syndicats : 40% de réduction à partir de 3 exemplaires

Print Friendly

Laisser un commentaire