1

Grève au collège Van der Meersch de Roubaix

Lundi 14 juin, 50% des enseignant-es du collège Van der Meersch de Roubaix étaient en grève contre la non reconduction de contrat de 3 assistants d’éducation, les menaces de sanction à l’encontre d’une CPE qui avait dénoncé ce licenciement déguisé et contre les pressions hiérarchiques multiples qu’exerce la direction.

La plupart des cours sont annulés.

Les collègues avaient déjà très majoritairement débrayé mardi 8 juin.

Il est à noter que la direction a multiplié les sanctions à l’encontre des élèves qui ont manifesté leur soutien et qu’elle prend en photo grévistes et élèves qui tiennent pancartes et banderoles.

Plus d’informations à suivre

La section CNT Baudelaire de Roubaix apporte son soutien aux collègues de Van der Meersh.

ssec-59-62

Un commentaire

  1. Communiqué des personnels du collège Van der Meersch

    Mardi après midi, la quasi-totalité de l’équipe enseignante du collège Maxence Van der Mersch de Roubaix a débrayé suite à l’annonce du non renouvellement de trois de nos assistants d’éducation et la menace d’une sanction disciplinaire abusive à l’encontre d’une de nos CPE qui les avait soutenus.

    Ces trois assistants d’éducation sont respectés par l’ensemble des élèves et leur travail est reconnu par l’ensemble de l’équipe pédagogique. Le principal justifie ce non renouvellement comme un besoin de « sang neuf dans l’équipe ».

    Il nous semble incohérent sur le plan pédagogique de renvoyer des assistants qui sont là depuis plusieurs années et connaissent parfaitement nos élèves, compte tenu du turn-over permanent des équipes dans notre collège et de profiter ainsi de la précarité de leur contrat. Les consignes ministérielles ne vont-elles d’ailleurs pas dans le sens de la stabilité des équipes ?

    De plus l’autoritarisme de notre direction devient invivable au quotidien. Les enseignants sont de plus en plus nombreux à subir pressions et menaces. Celles-ci revêtent des formes de plus en plus diversifiés mais non moins pénibles pour l’ensemble des personnels. Les limites de la légalité sont bien trop souvent franchies.

    Nous avons donc de nouveau fait une grève ce lundi 14 juin qui a été suive par plus de 50% des enseignants.

    Nous demandons :
    – Le maintien de nos trois Assistants d’Education
    – L’arrêt du recrutement local des personnels et un retour à une gestion et à un recrutement rectoraux transparents des personnels de surveillance
    – La création de nouveaux emplois statutaires non précaires
    – La cessation des pressions et menaces individuelles et collectives sur l’ensemble des personnels
    – Nous déposons une demande d’audience à notre Rectrice ce mardi 15 juin pour lui exposer nos revendications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.