Mercredi 12 mai 2010 : rassemblement de soutien au travailleurs grecs en lutte !

Depuis plusieurs mois se déroule en Grèce un mouvement social fort. Les travailleurs, les travailleuses, les chômeurs, chômeuses, les retraité-e-s et la jeunesse étudiante s’organisent et luttent contre la politique d’austérité du gouvernement « de gauche ». La Grèce connaît une crise économique sans précédent, provoquée notamment par les mensonges des dirigeants au sujet de la réalité économique du pays (et ce dès les tractations d’entrée dans la zone €uro), aujourd’hui la population refuse de payer la crise des capitalistes et s’oppose fermement aux dernières dispositions décidées conjointement par le FMI et le gouvernement grec.

Comment imaginer que cette clique de menteurs boursicoteurs puisse désormais proposer des perspectives crédibles au désastre économique qu’elle a elle même crée… Concrètement pour les travailleurs se prépare une politique des plus antisociales : suppression des 13ème et 14ème mois de salaires et de pensions dans toute la fonction publique et pour tous les retraités, réduction globale des salaires, augmentation de la TVA et des taxes sur l’essence, le tabac et l’alcool. Comme toujours pour sauver les profits des spéculateurs, les chiens de garde du capital – FMI, banque mondiale et Union Européenne – se servent allègrement dans les poches déjà vides des travailleurs et des travailleuses.

Face à cette attaque en règle les exploités s’organisent, que ce soit dans les organisations politiques, syndicales ou hors de ces cadres, ils usent des armes de la classe ouvrière : grèves, occupations, séquestrations. Le 5 mai, les différentes organisations syndicales et politiques appellent dans l’unité à la grève pour 48 heures reconductibles. Comme lors des précédentes journées d’actions ce sont des millions de personnes qui descendent dans la rue pour dire non aux mesures qui vont plonger encore un peu plus les travailleurs dans la misère économique. Le 4 mai, une banderole sur l’acropole disait « peuples d’Europe soulevez vous », il est aujourd’hui indispensable d’organiser la solidarité de classe internationale avec les travailleurs grecs contre le capital.

Premiers signataires : Turbulences Sociales, Union Locale CNT Lille, GDALE-CGA.

Rassemblement à 17h30 Place de la République à Lille.
Le rassemblement sera suivi d’un apéro à la maison des syndicats CNT, 32 rue d’Arras à Lille Moulins.

Voir aussi l’appel international de soutien au peuple grec signé par la CNT.

solidarite-grece

Laisser un commentaire

Fermer le menu