Communiqués

  • Appel des fédérations nationales de l'éducation à faire grève le jeudi 28 (...)

    Appel des fédérations nationales de l’éducation à faire grève le jeudi 28 mars

    Après la très forte mobilisation lors de la grève nationale du 12 février, le ministre n’a apporté aucune réponse aux personnels. Il a pris ainsi la responsabilité d’aboutir à une situation de blocage dans le premier degré. Le lundi 25 mars, à l’appel de leurs syndicats départementaux (SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-UNSA, CGT Educ’action, SUD Education, STE 75 CNT), les professeurs des écoles seront à nouveau en grève à Paris pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. Cette réforme inacceptable n’a (...)

  • Communiqué des fédérations de l'éducation nationale

    Communiqué des fédérations de l’éducation nationale

    Les fédérations FNEC FP FO, FERC CGT, SUD Éducation, FAEN, FTE-CNT se sont réunies le lundi 18 février 2013 au siège de la FNEC FP FO, la FSU s’étant excusée. Les fédérations se sont félicitées de l’important succès de la grève du 12 février appelée par nos organisations sur trois revendications claires : Pour une amélioration des conditions de travail et de rémunération Pour l’abandon du projet de loi d’orientation sur l’école Pour l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires. La grève a été massive (...)

  • Contre la réforme Peillon : Paris en lutte !

    Contre la réforme Peillon : Paris en lutte !

    Communiqué du 29 janvier 2013 Depuis plus d’un mois les enseignants du premier degré, les Professeurs de la ville de Paris (PVP), les animateurs et bon nombre de personnels intervenants dans les écoles se réunissent en Assemblées générales (AG) pour débattre de la nouvelle loi dite de « refondation » de l’école. Toutes ces AG ont abouti à un même constat : la mairie de Paris et son donneur d’ordre qu’est le ministère de l’éducation nationale marquent clairement leur mépris des personnels des écoles, des (...)

  • Services publics et éducation : aucune concession !

    Services publics et éducation : aucune concession !

    Communiqué du 21 janvier 2013 Nous nous y attendions, c’est désormais une évidence : la politique du gouvernement « socialiste » n’est pas celle que les personnels et les parents d’élèves attendaient pour leur école. Après quelques mois au pouvoir, le PS et Vincent Peillon n’ont rien changé à la politique libérale engagée précédemment par la droite. Des recrutements d’enseignant.e.s sont évoqués en grande pompes alors que l’annonce des prochains budgets nous montre bien que l’heure est à l’austérité. Dans (...)

  • [FTTE] À Notre-dame-des-landes ou ailleurs aucun compromis avec la société (...)

    [FTTE] À Notre-dame-des-landes ou ailleurs aucun compromis avec la société industrielle et ses projets mortifères

    La Fédération des travailleurs de la terre et le l’environnement (FTTE) de la CNT appelle à participer à la manifestation de réoccupation du 17 novembre 2012. Elle apporte son soutien au nombreux occupants qui depuis 3 semaines luttent pour préserver leurs lieux de vie face aux forces répressives de l’État socialo-vert. Partout où des expériences sont menées pour sortir de l’impasse de la société industrielle, l’État garant des intérêts des capitalistes envoie son chien de garde pour faire table rase des (...)

  • [FTE] Le 14 novembre : ici et ailleurs, en route vers la grève générale (...)

    [FTE] Le 14 novembre : ici et ailleurs, en route vers la grève générale !

    En Espagne, en Grèce, au Portugal, comme dans de nombreux pays européens la situation devient insupportable. Précarité aggravée, chômage et licenciements massifs, restrictions de salaires, destruction des acquis sociaux, casse des services publics... Les travailleurs et travailleuses sont à l’agonie et les gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche n’ont pas l’intention de changer leurs politiques : l’austérité est de rigueur, et les cadeaux au patronat se multiplient, comme en atteste en France (...)

  • Le changement, ce sera...un jour

    Le changement, ce sera...un jour

    De la maternelle à l’université, défendre l’école telle que nous la concevons, c’est défendre les intérêts de ceux et celles qui y travaillent, mais c’est aussi construire une autre école, qui œuvre dans l’intérêt de toutes et tous, élèves comme parents. Ce n’est pas la poignée de postes ouverts cette rentrée qui va changer le quotidien des élèves, ni les conditions de travail des collègues. Et en ce début septembre, la France pointe ainsi toujours aux plus mauvaises places des taux d’encadrement, sans (...)

  • Perquisition des locaux de SUD-PTT 36-37

    Perquisition des locaux de SUD-PTT 36-37


    Fédération CNT PTT

    La Fédération CNT PTT condamne avec la plus grande fermeté la perquisition par la police des locaux du syndicat SUD PTT 36-37, perquisition effectuée suite à une plainte pour diffamation déposée par le directeur de la DOTC Touraine Berry. Pour nous « le grand dialogue » mis en place par Bailly et ses sbires n’est qu’une vaste entreprise « d’enfumage » des postier-e-s ; les conditions de travail actuelles nécessitent bien une lutte syndicale sans merci. Nous sommes aux côtés des syndicalistes de lutte qui (...)

  • Un troisième tour social pour l'éducation !

    Un troisième tour social pour l’éducation !

    En cette année électorale, la question de l’éducation a nourri les promesses des candidat-e-s et de leurs partis. Pourtant, malgré les changements à venir au gouvernement, les fédérations syndicales CNT-FTE et SUD Éducation tiennent à réaffirmer que les intérêts des travailleurs-euses de l’Éducation ainsi que des usagers-ères de l’école ne peuvent se défendre que dans la lutte. Ces dernières années, tous-tes ont subi de plein fouet la destruction du service public d’Éducation. Le statut des enseignants-es (...)

  • Solidarité avec notre camarade Fouad ! Amnistie de tous les condamnés du (...)

    Solidarité avec notre camarade Fouad ! Amnistie de tous les condamnés du mouvement social !

    Au printemps 2006, le gouvernement UMP de De Villepin tentait d’imposer à la jeunesse et aux travailleurs.euses le CPE (Contrat de Première Embauche), véritable outil de précarisation et de flexibilité du travail, énième réforme destinée à assouvir les velléités de profits du patronat. Cette année là le mouvement de protestation n’avait pas tergiversé. Au départ des grands campus universitaires, le mouvement s’était rapidement étendu à l’immense majorité des universités du pays, avant que les lycées eux (...)

|