Accueil > Mots-clés > Thèmes > Grève

Grève

  • Débat sur la grève avec Philippe Julien (ex CGT PSA Aulnay), Samir (CNT PSA (...)

    Débat sur la grève avec Philippe Julien (ex CGT PSA Aulnay), Samir (CNT PSA Metz) et Fred (CNT RP)

    Ci-dessous l’enregistrement du débat qui a eu lieu le 26 juin 2016 suite à la projection du film Comme des lions organisée dans le cadre du festival de la CNT région parisienne. Ce débat – avec la participation de Philippe Julien (ex CGT PSA Aulnay), de Samir (CNT PSA Metz) et de Fred (CNT RP) – revient sur la grève menée en 2013 à l’usine PSA d’Aulnay. Construites autour de questions qui restent d’actualité (à PSA comme ailleurs), les interventions sont riches d’enseignements sur la façon de mener une (...)

  • [MARSEILLE] Appel à la grève des AED (Intersyndicale)

    [MARSEILLE] Appel à la grève des AED (Intersyndicale)

    18 janvier
    CNT STICS 13

    Les AED, éternels oubliés depuis la création des ZEP Les zones d’éducation prioritaires (ZEP) ont été créées en 1981 pour réduire la ségrégation sociale dans les quartiers populaires et les campagnes. Il s’agissait de donner plus de moyens aux élèves des établissements scolaires qui en avaient besoin. A l’époque, il y a eu une création de postes d’enseignants afin d’obtenir des classes moins chargées, et un recrutement de personnels pour accompagner les élèves, notamment des surveillants (aujourd’hui appelés (...)

  • Hénin-Beaumont : la lutte paye chez « Boulanger » !

    Hénin-Beaumont : la lutte paye chez « Boulanger » !

    Le 9 janvier 2017 à Hénin-Beaumont, une cinquantaine de salarié.es de l’entrepôt logistique national des magasins « Boulanger » (groupe Mulliez) était en grève à l’appel de la CGT et de la CNT. En cause : le faible montant de la prime versée fin 2016 aux salarié.es (86 euros et des poussières au lieu des 470 obtenus fin 2015). Révoltant quand on sait que l’enseigne « Boulanger » a annoncé pour 2016 un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros ! Et d’autant plus révoltant quand on apprend que la prime versée (...)

  • Pour une éducation réellement prioritaire de la maternelle jusqu'au bac (...)

    Pour une éducation réellement prioritaire de la maternelle jusqu’au bac !

    En 2015, le statut des Zones d’éducation prioritaire a été supprimé au profit des politiques de la ville. Cette suppression a déjà entraîné une importante instabilité des équipes, par une hausse des départs, une diminution des titulaires, et des postes non pourvus. Se mobiliser contre la suppression des zep C’est pour ces raisons que depuis septembre, de nombreux collègues des établissements anciennement ZEP, partout en France, manifestent et se mobilisent pour stopper la dégradation (...)

  • [LILLE] Projection du film d'Olivier Azam « Grandpuits & petites (...)

    [LILLE] Projection du film d’Olivier Azam « Grandpuits & petites victoires » le 4 février

    Samedi 4 février, l’union locale CNT de Lille organise au cinéma L’Univers la projection du film d’Olivier Azam « Grandpuits & petites victoires », un documentaire de 80 mn consacré à la lutte contre la réforme des retraites menée en 2010 par les travailleurs de la raffinerie Total de Grandpuits (77). Cette projection sera suivie d’une discussion sur la casse du système de retraite mise en place depuis une vingtaine d’années par les gouvernements successifs… et sur les moyens de s’y opposer (grève (...)

  • Bloquons leur économie et leurs profits !

    Bloquons leur économie et leurs profits !

    Près de quatre mois de mobilisation contre la loi travail, et une seule réponse de l’État : la répression (plus de 750 personnes poursuivies et beaucoup plus arrêtées, de nombreux blessés graves, etc.). Point d’orgue, ce 22 juin : l’interdiction, pour la première fois depuis des décennies, d’une manifestation syndicale. Le prétexte : la « fatigue » des policiers, l’Euro, l’état d’urgence… Surtout une confirmation nette de ce que notre organisation syndicale clame depuis des mois : la violence vient de l’État (...)

  • Le droit de manifester directement remis en cause par l'État

    Le droit de manifester directement remis en cause par l’État

    Contrairement à ce qui se dit en boucle dans les grands médias, lors de la manifestation du 14 juin contre la loi travail, la violence n’est pas venue des manifestants mais bien de la police, sur ordre du gouvernement. Une violence policière aveugle, sans précédent, s’est déchaînée tout au long au du parcours de la manifestation. Dès le départ, le cortège de tête, avec des personnes de tous âges et de toute appartenance syndicale, est chargé de toutes parts. Les policiers tapent en priorité sur la tête, (...)

  • Il faut savoir retirer une loi !

    Il faut savoir retirer une loi !

    En plein mouvement social, l’Euro ouvre ses portes tranquillement, tentant de faire oublier ce qui mobilise le pays depuis des semaines ! Aucun ballon rond, fanion tricolore ou autres bunkers publicitaires nommés « fan-zones » ne feront renoncer tout ceux qui jusqu’ici se sont battus contre la loi travail. Au contraire, ce spectacle nous rappelle le peuple brésilien descendant dans la rue peu de temps avant la Coupe du monde ! En France, c’est aussi un autre décor que vont découvrir les (...)

  • Contre la dictature patronale et étatique : grève générale reconductible (...)

    Contre la dictature patronale et étatique : grève générale reconductible !

    Retrait de la loi travail ! grève générale reconductible dès le 17 mai ! Si notre organisation syndicale n’a jamais eu d’illusion sur notre prétendue démocratie et sur la représentation parlementaire, le recours au 49.3 pour imposer la loi travail, le prolongement de l’état d’urgence, son utilisation pour interdire à des militants de manifester et les violences policières organisées, voulues et commanditées par la classe politique constituent un arsenal clair au but sans équivoque : imposer par (...)

  • Contre la dictature patronale et étatique, grève générale reconductible (...)

    Contre la dictature patronale et étatique, grève générale reconductible !

    Communiqué de presse Si notre organisation syndicale n’a jamais eu d’illusion sur notre prétendue démocratie et sur la représentation parlementaire, le recours au 49.3 pour imposer la loi travail, le prolongement de l’état d’urgence et les violences policières systématiques constituent un arsenal clair au but sans équivoque : imposer par la force des lois qui s’attaquent directement et brutalement aux droits et aux libertés des travailleurs. État et patronat, main dans la main, mènent la lutte des (...)

|